Survivors
Bienvenue sur le Forum des Survivors !

Inscrivez-vous ou connectez-vous afin de pouvoir délirer à nos côtés ! N'hésitez pas à poster !

Notre équipe de modérateurs vous invite d'aller faire un tour dans les Chambres et de profiter des Fan-Fictions que les membres écrivent !
Vous pouvez postuler au groupe des filles OU des garçons afin d'avoir accès aux sujets spéciaux.
Afin de discuter de tout et n'importe quoi nous vous conseillons d'aller dans la Taverne et si vous voulez participer à des jeux du forum dirigez-vous plutôt vers l'Arène !

Merci, et bonne visite à vous !


Partagez
avatar
Fille de l'Air
Fille de l'Air
Age : 17
Messages : 335
Voir le profil de l'utilisateur
14052016
Nico s'éloigna d'un pas rapide. Je me retrouvai donc seule au milieu du séjour de la Grande Maison.
Je ne comprenais tout simplement pas.
Si une guerre menaçait de pointer le bout de son nez, pourquoi ne pas me dire les raisons ?

Je perçus des éclats de voix dans une pièce non loin de celle où je me trouvais.
Je m'approchai donc à pas de loups de la pièce et colla mon oreille à la porte. J'entendis alors la voix de Chiron et celle d'un autre homme :

- Comment as-tu pu faire ça !? Tu sais très bien que Zeus te tient à l'oeil depuis la dernière guerre et tu veux lui cacher ça ?! Et la petite, tu y as pensé ? Si elle apprend...
- Du calme Chiron ! s'exclama l'autre homme. Il avait une voix chaude et on pouvait deviner qu'il était plutôt jeune. On a mis tout ça au point ensemble et notre plan tiendra la route. Eira l'apprendra quand elle décidera de lui dire ! Je ne suis pas fautif dans cette histoire !
- C'est ce que tu crois ? Tu es bien impliqué quand même ! gronda le centaure.
- Ma sœur lui dira quand elle sera prête !

La conversation s'arrêta et un grésillement se fit entendre, ainsi que des bruits de pas. Je courus vers la sortie mais je me rappelai soudain que des harpies patrouillaient dehors. Je me précipitai alors dans l'autre sens, vers un couloir et entra à la va-vite dans la première pièce que je croisai.
Il y avait un simple lit et une grande fenêtre.
Je régulai ma respiration et m'allongeai sur le lit. Je ne tentai pas d'analyser tout ce que j'avais appris avec la conversation. Je préférai y réfléchir à tête reposée. Je fermai doucement les yeux et je m'endormis.

Je me retrouvai alors dans un rêve étrange : j'étais assise face à face avec un superbe jeune homme, qui devait avoir entre 18 et 20 ans maximum. Il avait les cheveux blonds cendrés et de magnifiques yeux bleus très clairs. Son sourire illuminait son visage, ses dents très blanches étaient dignes des meilleures pubs de dentifrice.

Soudain, son visage devint grave et son regard semblait lire toutes mes pensées, mes souvenirs, mon être entier. Je frémissais à l'idée que quelqu'un puisse connaître tout de moi.

Il se pencha vers moi et me dit :

- Bonjour.

C'était la même voix que toute à l'heure, la même voix chaude et jeune, la même voix qui rassurait Chiron sur la fiabilité de son plan. Je lui répondis d'un ton ironique :

- Bonjour ? Bonjour, c'est vraiment tout ce que tu voulais me dire Papa ?

Car j'avais reconnu mon père, le dieu du Soleil et des Arts, dieu des Prophéties, Apollon. Son sourire s'élargit.

- Dis toi qu'il faut toujours commencer par un bonjour, c'est important.
- J'aurais préféré autre chose qu'un simple bonjour de la part de mon père que je viens à peine de retrouver, dis-je d'une voix assassine.

Apollon se crispa, la mâchoire serrée. J'eus un petit sentiment de fierté, à déstabiliser ainsi un dieu, mais il se ressaisit et ses dents blanches réapparurent discrètement. Il prit une grande inspiration après avoir réfléchit deux secondes :

- Tu te trompes Eira. Tu n'es pas ma fille.

La première réaction qui m'était venue à l'esprit fut de poser de nombreuses questions en criant mon désarroi :

- Comment ça !? Tu n'es pas mon père ? Mais tu m'as revendiqué ! Tu as assumé devant toute la Colonie mon existence ! Alors explique moi ! J'en ai marre des cachotteries, j'en ai marre de tout ça ! Tu comprends ? Je veux juste des explications ! Si je ne suis pas ta fille, qui suis-je ?

Apollon soupira :

- Tu lui ressembles... Après t'avoir revendiqué, ton parent divin m'en a beaucoup voulu, alors que c'était le plan ! Je peux te donner des informations, mais je ne suis pas sûre qu'elles te plaisent. Ta mère...
- Ma mère est humaine, je ne vois pas le problème, coupai-je avec force.
- Là encore tu te trompes. La mère qui t'a élèvé n'est pas la tienne, c'est celle de ton frère, qui n'est pas le tien non plus. Elle t'a recueilli car je lui avais demandé. Tu n'as aucun lien de parenté avec ces personnes.

Je me laissai tomber à terre et mes joues se retrouvèrent vite inonder de larmes salées.
A cet instant, rien n'aurait pu me consoler.
A cet instant, j'ai perdu ma famille, mon frère, ma mère et en même temps qu'eux les membres du bungalow d'Apollon.
A cet instant, je décidai de me taire et d'attendre que j'aille mieux.
Apollon ne bougea pas, mais je sentai que son regard voulait m'apaiser. Il reprit d'un ton doux et prévenant son explication :

- Ta mère, ta vraie mère, est une déesse Eira. Et malgré qu'elle s'en veuille énormément de ta naissance, elle t'aime. Du moins, je crois. Elle ne veut pas que tu l'as cherches ni que tu l'as retrouves. N'attends pas d'elle des attentions de mère affectueuse. Et puis ton père, je ne le connais pas.

Super. Je me retrouvai orpheline. Quelle belle journée. Ma mère ne voulait pas de moi et mon père était inconnu.
Je demandai d'une voix faible :

- Tout à l'heure, quand tu as parlé avec Chiron, tu as parlé d'un plan et d'une soeur... Tu peux m'en dire plus ?
- Tu connais déjà les réponses à ses questions Eira... Tu peux rester au bungalow d'Apollon jusqu'à ton départ, mais sache que tu dois partir demain soir au plus tard. Cherche une jeune fille appelée Jean. Elle sera ta troisième coéquipière. Et surtout, ne dis rien à tes amis.

Ces derniers mots étant dit, le corps d'Apollon devint transparent et disparut dans un flash de lumière doré.

En me réveillant, je pris conscience de la terrible migraine qui m'attaquait le crâne. Mes yeux ne voulurent même pas s'ouvrir, préférant le noir que proposaient mes paupières closes .

Penser aux événements d'hier me minait le moral. Il s'était passé tellement de choses, trop rapidement, trop soudainement. Le combat contre le monstre/conducteur de métro, l'arrivée à la colonie, la revendication, une nouvelle famille, le feu de camp, la quête d'Artémis, les questionnements de Nico et Chiron, la discussion avec Apollon...

- Dans quel pétrin tu t'es fourrée Eira... C'est vrai quoi, tu aurais pu te taire, ne rien dire à ta mère, prétendre que ce que tu voyais venait juste de ton imagination et tu aurais gardé ta vie tranquille et simple ! Mais non, il a fallu que tu fasses des pieds et des mains, que tu veuilles tout savoir sur tout, comme d'habitude ! Tu ne peux t'en prendre qu'à toi même.

Ma tirade étant terminée, je me levai avec difficulté, en tâtonnant à l'aveuglette les possibles obstacles qui se dresseraient sur ma route. Mon avancée était lente et ardue, mais je finis par ouvrir la porte de la pièce.

Je perçus alors une présence silencieuse proche de moi. J'ouvris un oeil curieux, mais ma vision était complètement brouillée, je ne distinguais qu'une ombre.
Un bruit de pas m'avertit que la silhouette s'approchait, je remerciai mentalement le vieux plancher qui craquait sous les pas.

Après plusieurs secondes d'attente dans le silence assourdissant, une main fraîche se posa sur mon front. Je me sentis paralysée, je ne pouvais pas enlever cette main. Rapidement, ma migraine disparut et mes yeux finirent par s'ouvrir d'eux-mêmes.
Je découvris alors une jeune fille d'à peu près mon âge, plus petite et avec les cheveux noirs. Elle avait de très jolis yeux bruns clairs, presque oranges.
Elle me dit avec avec un sourire :

- Apollon m'a dit pour la quête. Alors, on part quand ? Pour rappel, je suis Jean Morris, fille d'Hécate et ta partenaire pour la quête.

______________________________________________

En attente d'une signature plus classe...
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum