Survivors
Bienvenue sur le Forum des Survivors !

Inscrivez-vous ou connectez-vous afin de pouvoir délirer à nos côtés ! N'hésitez pas à poster !

Notre équipe de modérateurs vous invite d'aller faire un tour dans les Chambres et de profiter des Fan-Fictions que les membres écrivent !
Vous pouvez postuler au groupe des filles OU des garçons afin d'avoir accès aux sujets spéciaux.
Afin de discuter de tout et n'importe quoi nous vous conseillons d'aller dans la Taverne et si vous voulez participer à des jeux du forum dirigez-vous plutôt vers l'Arène !

Merci, et bonne visite à vous !


Partagez
Aller en bas
avatar
☼ Le Forgeur d'Esprit ☼
☼ Le Forgeur d'Esprit ☼
Age : 22
Messages : 2450
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.quisontmesamis.com/quizz/h1054305

Nouveau chapitre - arc spécial 2 - partie 1 "La boussole de puissance"

le Mar 3 Oct 2017 - 17:20
Salut les gens ! Voici donc la suite de l'histoire !!! Je sais que vous l'avez attendu un moment, surtout Cocoche et Elixia, mais le moment est enfin arrivé de lancer ce nouvel arc ! tongue
Comme vous le savez, c'est Elixia la nouvelle héroïne, et aujourd'hui elle est obligée de faire une rencontre tendue mais riche en informations !!

Arc spécial: Nouveau cycle

1/ La boussole de puissance


*Elixia traine des pieds sur sa route vers le sommet d’une montagne. Il faut dire qu’elle n’est pas pressée de le revoir. Cela fait plus d’un an depuis qu’elle a tué Clara au milieu des ruines des Cieux Ecarlates mais elle a toujours reportée cette rencontre. Elle pensait sincèrement pouvoir retrouver le fils de Syg et Gaïa, Hélios, seule, sans l’aide de personne, mais après 14 mois de recherches qui ne donnent rien, il faut bien qu’elle aille trouver un nouveau moyen. Alors qu’elle est dans ses pensées, une vieille dame sur le bord de la route l’interpelle :*

Vielle dame : Hé jeune fille ! Où allez-vous donc malheureuse ? Vous ne savez pas que ce sentier amène au désespoir et à la mort ?

Elixia (qui feint de sourire) : Je sais bien où me mène ce sentir ne vous en faites pas pour moi madame.

Vieille dame : Vous êtes-sûre que c’est votre route ? A à peine 100 mètres d’ici un panneau de danger de mort est planté … Et puis tellement de gens sont tombés dans les pommes juste en allant un peu plus haut … L’œuvre du diable moi je dis !

Elixia (rigole un peu) : Ca n’a rien d’un diable mais vous avez raison, c’est démoniaque.

Vieille dame : S’il vous plait, rebroussez chemin tant que vous le pouvez encore, ce n’est pas un endroit pour les jeunes filles comme vous !

Elixia : Merci mais je ne suis pas si jeune que ça …

Vieille dame : Et c’est à une vieille peau décrépie comme moi que vous dites-ça ? Vous avez l’air bien trop jeune pour mourir, n’y allez pas ! Aidez moi donc à ramasser des herbes des monts et redescendez au village avec moi, plus on approche les cieux ici, plus on fini rapidement dans les tombes !

Elixia (un peu agacée) : Je n’ai pas le temps, désolée.

*La jeune femme marche droit devant elle, sur ce sentier de bord de montagne caillouteux. La grand-mère lui lance un dernier appel :*

Vieille dame : Qu’est ce qui peut vous rendre si pressée de mourir ?!

Elixia (crache sa réponse): J’ai rendez-vous avec le diable !

*La fille de l’air continue sa route sans se retourner. Quand elle arrive enfin au fameux panneau qui dit « Attention, danger de mort, faites demi-tour. » elle rigole un peu puis passe à côté. Au fur et à mesure qu’elle grimpe la pente, elle sent de plus en plus une présence autour d’elle. Au début diffuse, ça semble de plus en plus palpable. Sa poitrine est pressée, comme si son cœur était dans une cage qui se rétrécissait petit à petit. La fille louve finit par identifier la présence, c’est une aura. Pas n’importe quelle aura, une aura sombre, puissante et démoniaque. C’est le fameux « diable », ce qui doit faire fuir les villageois. Peut-être même qu’un être faible ou humblement fort pourrait mourir avec cette pression, mais Elixia n’arrive pas à jauger le risque, elle ne craint strictement rien et à force de s’habituer à sa propre puissance elle n’a plus aucune notion d’aura faible ou forte. Sans s’en rendre compte, elle arrive devant le porche d’une petite maison en bois à flan de montagne. De la fumée sort de la cheminée, mais Elixia a du mal à croire que quelqu’un vit ici vu l’état de la baraque. Des tuiles manquent, des briques sont fendues sur toute la longueur des murs, le bois des poutres et des fondations en bois est fendu. Mais bon, elle n’est pas ici pour admirer la maison, Elixia se décide donc à frapper à la porte. Aucune réponse. Elle retente en frappant plus fort, faisant tomber du plâtre sur ses cheveux car la porte tient difficilement au mur, mais elle n’entend toujours aucune réponse. Agacée, elle souffle puis donne un coup de poing dans la porte qui se brise et vole dans l’entrée de la maison. En avançant son pied sur le plancher, un « clic » suspect se fait entendre. Un gros marteau attaché à un manche en bois tombe du plafond, mais Elixia donne un grand coup de poing dedans avant qu’il ne la touche. Le marteau se brise puis pend devant elle, elle attrape un des morceaux de bois et tire dessus pour faire tomber tout le mécanisme. C’est alors qu’elle entend un soupir venir de la pièce juste à côté, un salon mal éclairé. En entrant Elixia peine à voir dans la pièce à vivre, la seule lumière qui y règne vient de braises d’une cheminée qui sont presque étouffées. Une ombre se tient devant, dans un grand fauteuil. Elle devine la silhouette d’un homme qui est dos à elle, qui regarde simplement le feu. La jeune femme fait passer un peu de vent dans la pièce, cherchant à faire dégager l’odeur d’humidité et de moisissure qui y règne tout en alimentant le feu. L’homme dans le fauteuil place alors un bras devant ses yeux et se plaint :*

Homme (râlant d’une voix cassée) : Ah ! Moins fort la lumière, Elixia !

*Elixia s’avance alors vers la cheminée, doucement, avant de se placer devant l’homme qu’elle reconnait à peine tellement elle ne l’avait jamais vu ainsi : une barbe de trois jours, des cheveux longs décoiffés, des cernes violettes, le teint pâle d’un mort et la voix cassée. La fille louve remarque également que ses doigts sont noirs, comme si un mal le rongeait de l’intérieur. Mais ses yeux marqués d’éclairs ne trompent pas, c’est bien lui. Elle lui répond :*

Elixia (ricanant un peu): Comment tu m’as reconnu, Iso ?

Iso (qui se cache un peu les yeux) : Il n’y a que toi qui se permettrait d’entrer ici en détruisant tout comme tu le fais tout le temps.

Elixia (un sourire mesquin aux lèvres): C’est pas comme si quelque chose était vraiment en état dans cette baraque … Pas même toi.

Iso (d’un ton corrosif): Moque toi donc des mourants, ça te changera de tuer tes amis.

*Elixia et Iso se fixent longuement. Il sait qu’elle a tué Sheen. Comment ne pourrait-il pas le savoir ? Sûrement qu’un des autres membres qu’elle a elle-même avertie lui a dit. Cocoche ? Catia ? Peut-être, mais qu’importe ? Elle s’était préparée pour cette rencontre, autant que les choses soient clairement sur la table.*

Elixia (devenue froide): Tu veux vraiment qu’on en parle ? Tu te crois en état de supporter les détails ?

Iso (avec un regard vengeur): Ca dépend, je ne sais juste pas ce qui m’empêche de te tuer maintenant.

Elixia (ironisant): Ta faiblesse peut-être ? Dans ton état tu n’arriverais même pas à me toucher. Tu ne vas pas me faire croire que le marteau à l’entrée était censé me tuer tout de même ?!

Iso (qui se redresse péniblement dans le dossier de son fauteuil) : Ca c’était pour éviter les visites désagréables … Visiblement, ça ne fonctionne pas.

Elixia : Pff, me fait pas rire, personne ne peut approcher de cette baraque sans mourir, sauf ceux qui ont d’assez puissants pouvoirs pour résister à la pression de ton aura démoniaque. Il doit y avoir que Catia et moi qui pouvons mettre les pieds ici sans risque. D’ailleurs, pourquoi ta marque dans les yeux est activée ? Elle augmente ta puissance, tu veux vraiment que ton aura tue quelqu’un ?

Iso : Si elle n’est pas activée c’est pire, ça me permet de rester en vie et d’avoir encore un peu de conscience. Je suppose que tu préfères tout de même que ça reste moi au contrôle de mon cerveau, à moins que tu veuilles discuter avec Hakkar. Entre bête sauvage vous devriez vous comprendre.

Elixia : Iso … On sait tous les deux que si Hakkar prend le contrôle tu t’effaceras définitivement. Même me tuer ne vaut pas ce prix là.

*Elixia regarde les cadres de photos posées sur le rebord de la cheminée.*

Elixia (concentrée sur les photos): Bien qu’à force de rester seul, dans la souffrance et l’obscurité, je me demande si tu as encore tes capacités de réflexion intactes.

Iso : Si tu en doutais tellement tu ne serais pas là à venir me demander de l’aide.

Elixia : De l’aide ? Tu crois avoir quelque chose à m’offrir ? Toi qui as tout perdu …

*Elixia tant la main vers les photos, elle abaisse la première, montrant Alphiris au milieu d’une tempête de neige*

Elixia : Tu as perdu Alphiris …

*Elle baisse alors la suivante, une photo d’Iso, The Hawk et Dia :*

Elixia : Tu as perdu tes amis d’enfance …

*Une troisième photo s’abaisse, d’une jeune femme semblant regarder l’horizon :*

Elixia : Tulia …

*Une quatrième et une cinquième :*

Elixia : L’auberge, la guilde …

*Encore une, d’une jeune femme lisant un livre dans l’ancienne bibliothèque de l’auberge :*

Elixia : Catia qui est partie chez les protecteurs …

*Elixia en baisse une autre, faisant une grimace en voyant le sourire de Sheen dessus :*

Elixia : Ton apprentie …

*Enfin sa main vient se poser sur une photo de deux jeunes enfants, semblants petits sur la photo :*

Elixia : Et tu ne verras jamais plus tes enfants …

Iso (d’une voix définitive): Ne touche pas à cette photo …

*La jeune femme regarde son ancien ami, ses yeux la transpercent, elle retire sa main de la photo puis reprend en désignant des endroits de la pièce.*

Elixia : Apparemment tu ne forges plus, le four qui te servait de forge est éteint. Tu ne décrypte plus de runes car tes livres sont pleins de poussières, et pour finir, ton wakfu noir est en train de te tuer alors c’est comme si tu n’avais plus aucun pouvoir … Alors, Iso, y a-t-il vraiment quelque chose que tu puisses m’offrir ?

Iso : Oui, des conseils.

Elixia : Des conseils ? Quel conseil tu pourrais bien me donner ? Je ne suis plus la faible ado qui avait peur de mal faire tu sais, j’ai vécu et je pense avoir bien assez appris.

Iso : Tu as tout faux, le pouvoir est en train de te monter à la tête et le pire c’est que tu ne t’en rends même pas compte.

Elixia : Si tu dis ça dans le sens que je suis devenue puissante, si rassures toi je m’en rends assez compte, je n’ai pas besoin de leçon là-dessus.

Iso : La puissance te rend mauvaise.

Elixia : Je n’ai jamais été aussi bonne que maintenant, tu divagues. Rien ni personne ne peut me battre. Et ce n’est pas parce que tu es jaloux de ne plus être le plus puissant qu’il faut que tu te permettes de me donner des conseils à la con.

Iso : Ce ne sont pas des conseils à la con ! Je sais ce que c’est que de se sentir puissant … intouchable ! … Mais c’est cette puissance qui a fait tourner la tête à tous ceux qu’on a affronté par le passé. Que se soit Rëine, Gaïa ou Narcis ! Et bien d’autres Lames ! C’est la puissance qui leur est montée à la tête. Nous ne sommes pas si différents qu’eux, Elixia. Ne te laisse pas corrompre par cette force, ce n’est pas elle qui doit définir qui tu es réellement.

Elixia (dont le regard durcit): Arrête de me parler comme si j’étais une enfant. Le bien, le mal, ça n’existe pas. Il n’y a que les intentions derrière qui déterminent si on fait quelque chose dans l’intérêt général ou pas. Moi j’ai tout sacrifié pour l’intérêt général, tout. Alors oui la puissance me rassure et je me comporterai comme je l’entends car personne n’a rien à me redire ! J’ai fait bien assez pour des gens qui ne le méritaient pas le moins du monde ! Et si tu le veux bien, maintenant on va justement parler de ce qui m’amène ici. Sauver le monde, tuer les méchants, tu remets ?

*L’homme fatigué cède et après un temps de pause il dit alors :*

Iso (qui souffle) : Dis moi donc quel est ton problème.

Elixia : Le fils de Gaïa et Syg s’est enfuit et je n’arrive pas à trouver la moindre piste ! J’aimerai savoir si tu n’aurais pas un moyen de le retrouver.

Iso (intrigué): De Gaïa et Syg ?

Elixia : Oui, pourquoi ?

Iso : Quels sont ses pouvoirs ?

Elixia : De ce que j’ai vu il maitrisait la lumière, comme sa mère. Après il était dans un temple de l’eau il maitrise peut-être aussi l’eau.

Iso : S’il maitrise les deux éléments tu vas avoir du mal …

Elixia : Pff dis pas de connerie, il pourrait contrôler 4 éléments qu’il ne ferait pas le poids. Je veux juste le retrouver.

Iso : Tu ne comprends pas … La lumière est un élément très puissant car à lui seul il confère des capacités de plusieurs éléments : la rapidité, la chaleur, l’aveuglement, la désintégration … bref ! Beaucoup plus que d’autres éléments. Mais s’il maitrise deux éléments, ça veut dire qu’il est bi-élémentaire, et s’il les combine il pourrait être vraiment le plus puissant adversaire que tu n’as jamais connu.

Elixia (dont la voix déraille un peu) : Bi-élémentaire ? Comme l’était Eli-Sword ? …

Iso : Oui, mais Eli-Sword utilisait deux éléments dérivés, du coup ça ne le rendait pas particulièrement plus puissant. Mais l’eau et la lumière sont des éléments qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, il doit avoir le potentiel de faire des choses démentes avec ses pouvoirs. Surtout s’il est issu de deux parents comme Gaïa et Syg qui ont tous les deux un patrimoine génétique très fort au niveau des origines des peuples dont ils viennent.

Elixia : Certes Gaïa était issue d’un peuple très particulier mais Syg il ne contrôlait pas un pouvoir si impressionnant que ça.

Iso : Tu te trompes, Syg était particulier dans le village dont je viens, c’était un enfant descendant d’un peuple qui pouvait contrôler des océans. Il avait tout autant de potentiel que Gaïa mais il ne l’a juste pas développé au maximum. Mais cet enfant pourrait bien développer les deux de manière inédite s’il a réellement récupéré des grimoires des peuples dont il est le descendant.

Elixia : Et ben alors ça ne donne qu’une raison de plus pour le retrouver, et vite ! Il y a beaucoup de bi-élémentaires sinon ?

Iso : Non, c’est un phénomène très rare. C’est déjà rare des gens avec des pouvoirs … encore plus des gens qui contrôlent des éléments comme nous … alors les bi-élémentaires « naturels » c’est une probabilité totalement minime !

Elixia (s’impatientant): Bon, tu peux m’aider à le retrouver ou tu continues à t’extasier sur l’existence de ce gamin jusqu’à ta mort ?

Iso : Oui je pense savoir comment le retrouver … Avec la Boussole de Puissance.

Elixia : C’est quoi ça ? Une de tes inventions ?

Iso : Pas du tout, c’est une relique antique. Un fameux objet de la Déesse que j’ai retrouvé dans les décombres des cieux écarlates. Son aiguille indique le détenteur du wakfu le plus puissant de la région.

Elixia (sûre d’elle): De la région ? Ca m’indiquera que moi.

Iso : Ouvre la boite sur la table, je vais t’expliquer comment elle fonctionne …

*Elixia se dirige vers la table, elle pousse quelques plans d’armes et d’armures pleins de poussière qui trainent et déplace un objet long enroulé dans un vieux tissu marron. Elle ouvre une petite boite en bois et en sort un objet qui l’intrigue énormément. Une boussole de métal foncé, gris, avec une rune sur son couvercle. Elle l’ouvre et voit une flèche de wakfu blanc se former au centre d’un cadran doré. L’aiguille point immédiatement vers elle. Par réflexe elle se retourne pour être certaine que l’aiguille de wakfu ne pointe pas Iso qui se trouve derrière, et la fille du vent est très satisfaite quand elle voit que la pointe de la flèche est toujours orientée vers sa poitrine. Une grand sourire apparait sur son visage mais Iso reprend son explication :*

Iso : Ne soit pas si satisfaite, j’ai déjà fait la démarche pour qu’elle ne ressente plus mon wakfu, et tu vas devoir faire de même si tu veux qu’elle indique quelqu’un d’autre que toi.

Elixia (légèrement déçue) : Je vois … Comment fait-on ?

Iso : Autour de l’aiguille tu dois remarquer des petites runes, au moins une de ces runes doit être allumée normalement, elle indique mon wakfu car je me suis piqué le doigt avec l’aiguille, ce qui enlève la présence de mon wakfu de sa recherche ou qui permet de se concentrer dessus au contraire.

Elixia : Il y a trois runes allumées, la quelle est la tienne ?

*Iso a un léger hochement de tête qui semble le surprendre quand Elixia dit le nombre de runes allumées, il prend un peu de temps puis répond :*

Iso : Celle qui m’indique est la rune d’éclair … Quoi qu’il y a une chance qu’elle ait évoluée en rune de démon, il est possible qu’elle ait captée la nature changeante de mon wakfu.

Elixia : Oui, je crois reconnaitre celle de démon, un arc de cercle orné de 3 traits supérieurs ?

Iso : C’est cela …

*Elixia touche la rune et la flèche pointe immédiatement en direction d’Iso.*

Elixia : Trop cool … Du coup je me pique le doigt avec l’aiguille et mon wakfu est enregistré ?

Iso : Oui, si tu ne le fais pas l’aiguille sera toujours pointée sur toi vu ton wakfu … Sauf dans le cas unique et peu probable que le wakfu du gamin soit plus puissant que le tiens, mais tu ne devrais pas prendre le risque.

Elixia : Bien.

*La fille louve se pique alors le pouce avec l’aiguille qui semble aspirer une goutte de son sang. Une rune de vent se forme dans le cadran alentour, indiquant que son wakfu est prit en compte.*

Elixia : Comment je la refais pointer sur personne de précis ?

Iso : Tu la fermes puis tu l’ouvres à nouveau.

Elixia : Oui je la réinitialise quoi …

*Elixia s’exécute et voit que l’aiguille pointe tout droit dans la direction opposée de la montagne.*

Elixia : Quelle est son champ d’action ?

Iso : Elle indique le wakfu le plus important dans un rayon de cinquante kilomètres autour de toi, je crois, je n’ai pas vraiment vérifié. Après elle semble illimitée pour ceux qui sont enregistrés.

Elixia : Bien, du coup elle ne pointe pas forcément le gamin …

Iso : Non, mais à force de vérifier les gens dont tu captes le wakfu tu devrais tomber sur ton gamin à un moment, il a forcément un gros wakfu.

Elixia : 50 km de rayon c’est pas si grand que ça vu la taille du continent.

Iso : Une fois que tu as éliminé tous les gros wakfu des 50 km de rayon elle devrait indiquer dans la direction où elle reçoit le plus d’onde, le gamin devrait être dans cette direction puis la boussole s’ajustera à lui en te rapprochant des 50 km de rayon.

Elixia : Mais du coup j’imagine que pour éliminer quelqu’un dont je capte le wakfu, soit je le tue soit je le pousse à se faire piquer le doigt.

Iso : Evite de tuer les gens puissants pour le trouver …

Elixia : Ca dépendra des gens, tout le monde ne voudra peut-être pas pouvoir être retrouvé avec cet outil.

Iso : Ce n’est pas une raison pour les tuer …

Elixia : Il y a une autre solution ?

Iso (qui marque un temps) : Non …

Elixia : Bon, voilà, tu n’as plus qu’à prier pour que je tombe que sur des gens compréhensifs. Tu ne penses pas que la boussole indique Catia là ? Le village des protecteurs doit pas être si loin que ça, et elle a forcément le wakfu le plus puissant derrière moi.

Iso : Catia a déjà enregistrée son wakfu dedans, c’est une des deux autres runes, la rune de « pureté » pour son wakfu pur.

Elixia : Comment je la différencie ? La troisième est exactement la même. C’est qui d’ailleurs la troisième personne du coup ?

*Iso marque un temps, réfléchissant avant de répondre.*

Iso : Ca doit être Lopa, c’est elle qui avait trouvé la boussole en première je crois.

Elixia (surprise): Ca ne devrait pas être la rune d’étoile ?

Iso : Comme je te l’ai dit les runes changent selon la prédominance du wakfu, Lopa a dûe développer son wakfu pur, avec le temps ça ne serait pas du tout surprenant. En tout cas ces deux personnes ne te gêneront pas dans tes recherches car leur wakfu est déjà décompté.

Elixia : Moins il y a de gêne, mieux c’est.

*La jeune femme place la boussole dans une petite saccoche à sa ceinture, juste à côté de son orbe. Elle regarde alors dans la pièce, cherchant autre chose qui pourrait l’aider dans sa quête, elle voit alors une arme runique étrange contre le mur, une espèce de lance en métal noir avec des runes qu’elle n’a jamais vue. Elle demande alors à Iso :*

Elixia : C’est ta nouvelle arme ? Celle accrochée au mur ? Je ne te voyais pas utiliser une lance.

Iso (regarde le feu en répondant) : Ce n’est pas mon arme, c’est la seule arme qui pourra m’empêcher de tout détruire quand Hakkar prendra le dessus.

*Elixia ne comprend pas bien, du coup elle souffle un peu puis revient vers Iso, faisant un effort pour essayer d’enfin comprendre ce qui lui arrive exactement.*

Elixia : Je sais que tu es malade, tu nous l’as dit à tous quand les premiers symptômes sont arrivés, mais tu ne nous as pas dit ce que tu avais et pourquoi …

*Iso souffle et se lève péniblement puis s’approche d’un petit meuble où sont posées tout un tas de carafes et de bouteilles. Il se sert un verre d’une boisson visqueuse. La couleur orangeâtre n’inspire pas du tout Elixia et quand elle le voit avaler ça en tirant une grimace, elle se doute que ce n’est pas par plaisir qu’il boit ça. Iso prend alors le temps de lui expliquer :*

Iso : Tu dois te souvenir qu’au début Hakkar voulait s’emparer de mon corps, n’est ce pas ? Du coup son wakfu noir était nocif pour moi, il me rendait plus dangereux et plus faible à la fois.

Elixia : Oui je m’en souviens, c’était avant que tu ne partes chercher Gaïa et avant que tu finisses dans la dimension noire. Mais une fois dans la dimension noire tu as fait la paix avec lui, non ?

Iso : Oui, Hakkar, le démon en moi, n’a plus jamais tenté de prendre le contrôle depuis. Mais environ 5 ans après que la guerre soit terminée, j’ai découvert de quoi je souffrais. La nature de mes pouvoirs, et ceux de Catia, ont changés après notre passage dans la dimension noire. Nos wakfus ont en quelque sorte mutés, et sur moi ça a déclenché la maladie du démon. Elle a mit du temps à se déclarer mais au final elle aura ma peau.

Elixia : Tu ne peux rien faire pour te soigner ?

Iso : Non, tout ce que je peux faire c’est la ralentir, avec des potions horribles et des scellements temporaires.

Elixia : Mais si Hakkar ne veut pas prendre le contrôle, pourquoi dis-tu qu’il va prendre le contrôle ? Ca n’a pas de sens !

Iso : Quand la maladie m’aura tuée, que mon esprit sera perdu, l’esprit de l’Hakkar actuel s’évanouira à son tour. Il redeviendra celui qu’il était avant, un être violent et destructeur, un démon très puissant, encore plus puissant que quand je faisais appel à ses pouvoirs.

Elixia : Et il n’y a pas de moyen d’éviter ça ?

Iso : Si, un seul. Une fois que le mal aura gagné sur ma conscience, il faudra que quelqu’un me plante la lance runique que j’ai fabriqué en plein cœur pour sceller Hakkar dedans, comme il l’était avant dans mon masque.

Elixia (qui regarde l’arme au mur) : Il n’y a pas beaucoup de monde qui pourrait faire ça, n’est-ce-pas ?

Iso : Sheen devait le faire, je l’ai gardé avec moi longtemps pour veiller sur mon démon. Mais maintenant, elle ne pourra pas achever sa mission et me tuer.

*Iso se retourne vers Elixia, ses traits sont vraiment tirés, ses veines au niveau de son cou semblent noires. La fille louve commence à comprendre ce qu’il va dire.*

Iso : Le moment venu, il faudra que tu le fasses toi-même Elixia.

Elixia (fixe Iso comme si elle ne comprenait pas) : Moi ? Pourquoi tu ne demandes pas ça à quelqu’un d’autre ? Catia pourrait très bien battre le démon en toi.

Iso (très sérieux) : Ecoute Elixia, Catia a son propre fardeau à porter. Comme tu le dis si souvent tu n’hésiterais pas à me tuer, car oui tu en as la puissance. Et puis, vu que c’est toi qui a tué Clara, tu peux bien faire ça pour moi.

Elixia (serre les dents, n’aimant pas sentir qu’elle n’a pas le choix) : Tss … Bien. Je te tuerai le jour venu Iso. Mais j’espère que tu pourras tenir jusqu’à ce que je sauve le monde avant ?

Iso : Tu le sauveras encore en me tuant.

Elixia : Je dois prendre la lance du coup ?

Iso : Non … Ce n’est pas si pressé que ça, tu auras le temps de revenir la chercher avant que je cède ma place au chaos.

*Iso va vers la table, il prend l’objet qui était enroulée dans un tissu marron puis le tend à Elixia après en avoir découvert une extrémité. La jeune femme remarque qu’il s’agit de la garde d’une épée.*

Iso : Par contre dans tes recherches tu risques bien de tomber sur un protecteur, ou sur un de mes enfants … qui sait ? Pourrais-tu prendre cette épée et la donner à ma fille ?

Elixia (ironisant) : Tu offres une épée à ta fille ? … Quel formidable père tu fais ! …

*Elixia saisit la garde de l’épée, la trouvant confortable. Elle tire l’arme de son fourreau et la place devant son visage pour l’inspecter de près. La jeune femme n’a jamais vu une si belle épée. Le garde main est forgé de façon épurée, dessinant une courbe parfaite. En son cœur se trouve un diamant, un cristal blanc qui s’illumine immédiatement dans la main d’Elixia. La lame fine, couleur acier aux bords noirs a un léger espace rétrécit et est encore plus aiguisée vers son bout. Soudain, des runes de la couleur du wakfu se dessinent sur la lame et elle s’entoure de vent à la grande surprise d’Elixia qui n’a pas du tout fait appel à son pouvoir. La fille du vent regarde alors Iso avec surprise. Il répond à sa question sans même qu’elle ait besoin de la poser :*

Iso : Le cristal à la garde est un diamant pur qui sert de noyau aux orbes de la déesse. Il capte les résidus de wakfu élémentaire de l’utilisateur et lui permet d’en faire appel sans le moindre effort. Ca sera une arme parfaite pour « elle ».

Elixia (replace l’épée dans son fourreau puis la prend pour la faire aspirer par son mitin) : Quel genre de pouvoirs a ta fille pour que tu lui fasses une arme comme celle-ci ?

Iso : Ahah … Tu devras le découvrir toute seule, comme ça je serais sûr que tu lui apporteras l’épée. Curieuse comme tu es …

Elixia (réfléchit une minute puis elle demande) : Dis moi, tu as dit que la dimension noire avait modifié ton wakfu ainsi que celui de Catia non ?
De quoi souffre Catia du coup ?

Iso : Par chance elle ne souffre pas, mais le changement de nature de wakfu s’est transmit à nos enfants quand elle a accouchée.

Elixia : Ils n’ont donc pas des pouvoirs normaux ?

Iso (cherchant à éviter la question): En temps normal, des parents cèdent un de leurs pouvoirs, il se trouve qu’eux en ont déjà développés au moins deux malgré leur âge.

Elixia : Ils sont bi-élémentaires eux-aussi ?

*Iso sourit, sans répondre, il s’assoit à nouveau dans son fauteuil, regardant la photo de ses enfants encore debout. Elixia souffle et comprend qu’il veut pas trop en dire, après tout en parler semble lui faire du bien mais d’un autre côté elle sait très bien qu’il ne pourra certainement plus jamais les revoir. Si elle a bien compris la dernière fois qu’il les a vus remonte au moins à 6 ans. La jeune femme ne veut donc pas remuer plus longtemps le couteau dans la plaie car elle sait très bien ce que c’est que de ne pas voir quelqu’un qu’on aime pendant une longue période. Elle s’approche de la sortie quand soudain elle remarque un détail dans la pièce. Au début ça lui parait futile mais quand elle saisit ce que ça veut dire, ça semble lui sauter au visage. Un petit panier en osier est posé sous un bureau, elle regarde dedans et voit des bocaux et d’autres denrée pas très vieilles. C’est alors qu’elle se retourne vers Iso et lui demande de manière oppressante :*

Elixia : Ce panier, d’où il vient ? Il ne date de pas longtemps et on sait tous les deux que tu ne peux pas avoir été au village chercher quoi que se soit, alors quelqu’un l’a forcément apporté ! Qui ?

Iso (qui soupire) : En effet quelqu’un est venu m’apporter ce panier, il y a quelques jours …

Elixia : Qui ? Qui a assez de puissance pour résister à ton aura à part moi ?

Iso : Je ne connais pas son nom, je ne l’avais jamais vue auparavant.

Elixia (qui ne comprend pas) : Attend, un inconnu puissant vient chez toi et tu ne m’en parles pas ? Qu’est ce que ça veut dire ? Je veux des explications là, Iso.

Iso : Je voulais juste que tu te concentres sur ce dont on a déjà parlé aujourd’hui …

Elixia (qui hausse la voix) : Qui est venue ici, Iso ?

Iso : Je ne sais pas son nom ! Elle a dit qu’elle faisait partie des gardiens … Des gardiens de la déesse éliatrope. Elle voulait que je rejoigne leur organisation, mais quand elle a vue mon état elle a laissée tomber. Mais je me suis dit que toi … Et ben …

Elixia (impatiente) : Moi quoi ?

Iso : Que toi tu avais le profil qu’ils recherchent ! Je ne voulais pas t’en parler pour pas que tu te jettes dans leur organisation sans réfléchir !

Elixia : Et comment ça j’ai le profil qu’ils recherchent ?

Iso : Car tu es une demi-déesse ! Que tu es puissante et que tu possède un orbe de la Déesse ! Quand cette fille me parlait, j’ai tout de suite vu que derrière son sourire d’enfant quelque chose n’allait pas … Elle recherchait des objets de la Déesse, me demandait de la rejoindre pour protéger l’intérêt de la Déesse en rassemblant tout ce qui pouvait lui appartenir. Elle m’a dit très précisément « avoir le dernier réceptacle vivant d’un démon dans notre organisation serait un honneur » … Comme si tout ce que j’étais se résumait au fait que je possède Hakkar en moi. Et comme toi tu es … Tu es tellement obnubilée par ta puissance, par le fait que tu es une demi-déesse, je me suis dit que t’en parler ne ferait que te précipiter dans leurs bras.

Elixia : Iso, je n’aime pas beaucoup le fait que tu essayes de penser à ma place. Je ne suis plus une gamine je te rappelle. Et puis, en quoi se serait mal de faire partie de cette organisation ? Et qui est-elle pour pouvoir venir ici, on en revient toujours à la même question ?!

Iso (qui s’agace): Je ne sais pas Eli’ ! Je ne l’ai pas vue arriver ! Je ne l’ai pas senti ! Sa puissance était totalement cachée pour mes sens et mon démon est très très affuté, crois moi ! Pourtant je suis d’accord avec toi, le fait qu’elle soit arrivée jusqu’ici prouve qu’elle n’est pas normale ! Mais quelque chose me disait à l’intérieur de moi de pas lui faire confiance, quelque chose me disait de me méfier d’elle … Il y avait quelque chose de faux dans son regard, tu comprends ?

Elixia : Pas du tout Iso … Mais bon, tu as un nom ? Elle a dit quelque chose ? Elle ressemblait à quoi ?

Iso : Franchement … Elle ressemblait à un enfant. Elle n’était pas grande, des cheveux courts, roux, rouges même … Qui arrivaient à ses oreilles. Et puis surtout elle avait des yeux brillants, d’un bleu wakfu incroyable mais rien du tout ne se dégageait d’elle. Comme si elle était une coquille vide, comme si elle n’avait pas d’âme.

Elixia : On dirait qu’elle te fait peur …

Iso (qui se retourne vers Elixia) : Quand on est là, assis dans le noir, pendant des années, à attendre le moment de sa mort, concentré sur tout ce qui se passe aux alentours, usant de tous ses sens pour être sûr de ne faire du mal à personne et qu’un jour tu remarques quelqu’un marcher derrière toi, un panier à la main, sans que je l’ai sentie arriver, oui Elixia, ça me fait peur. Je ne sais pas qui c’est, mais je sais qu’il ne faut pas lui céder la moindre relique. S’il te plait Elixia, est-ce que tu as un peu confiance en moi ?

*Le regard d’Iso est très sérieux, Elixia hésite, repensant à Clara, elle répond alors :*

Elixia : Je n’ai plus confiance en personne, Iso …

Iso (qui baisse les yeux) : Alors ne fait pas d’exception pour elle … Si un jour tu la vois, si un jour elle te propose de la rejoindre ou te demande de donner une des reliques que tu as sur toi, ne lui cède rien.

Elixia (qui soupire) : Pff, de toute façon je suis un loup solitaire, je n’ai besoin de rien ni personne. Pas même une autre organisation.

Iso : Non Elixia … Tu n’es pas seule du tout. Tu sais que tu pourras compter sur n’importe lequel membre de l’Alliance … Arrête de te comporter comme un loup solitaire, arrête de croire que personne ne pourra t’aider …

Elixia : C’est fini ce temps là Iso … Fini … Et puis, ce n’est plus la peine de faire semblant de m’apprécier. Tu me demandes de te tuer, d’apporter une épée à ta fille, tu me donnes une relique de la déesse et tu me mets en garde mais ce que je pense c’est qu’au fond tu aimerais que je sois morte … Morte à la place de Clara ce jour là, quand je lui ai enfoncé son sabre en plein de milieu de sa poitrine … Tu aurais préféré que se soit moi qui me soit prise la pointe dans le cœur. Fait pas semblant avec moi, je suis assez grande et surtout, j’ai ouvert les yeux. Je suis condamnée à vivre seule avec le poids de mon passé ainsi que celui de l’avenir sur les épaules. Il n’y a plus que moi qui cherche à régler les soucis de ce monde, alors je comprends que tu veuilles peut-être te servir de moi pour tes petites histoires personnelles, mais ne fait pas semblant de te soucier de mon sort.

*Un long silence de malaise s’installe dans la pièce. Iso ne répond pas. Elixia adresse un dernier regard plein de mélancolie à son ami. Aucune parole ne viendra la rassurer, elle quitte alors la pièce triste de ne pas avoir reçue le moindre pardon …*[A suivre]

Voilà voilà, j'espère que ça vous a plu ! La suite arrivera dans un moment j'en ai bien peur, mais sachez que j'ai déjà commencé à l'écrire car je dois voir des détails avec notre chère Elixia ! Smile

A très vite !

______________________________________________

Même quand le ciel est sombre et le moral au plus bas, le Soleil continue de briller au dessus des nuages et il finira par rejaillir et nous éclairer de sa douce lumière.
Nombres de "passes à 7" réussies:
Jaunes : 13 / 3 : Rouges

Bleus : 11 / 1 : Oranges

avatar
☼ Le Forgeur d'Esprit ☼
☼ Le Forgeur d'Esprit ☼
Age : 22
Messages : 2450
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.quisontmesamis.com/quizz/h1054305

Re: Chambre n°9: Iso

le Jeu 28 Déc 2017 - 16:17
Voilà enfin la suite tant attendue (ou pas) ! J'ai fait une petite correction, mais je suppose qu'il en reste encore beaucoup !!! Je vous souhaite une bonne lecture ! J'espère que vous apprécierez tous les petits détails glissés ! Smile


Arc spécial : Le nouveau cycle
2/ Rencontres glaciales



*Elixia se repose sur son lit. Les yeux fermés, elle reste allongée la joue posée contre son oreiller. Quand quelqu’un passe le seuil de la porte et que le parquet grince, elle ouvre les yeux et n’arrive pas à dire un mot, restant bouche bée et les yeux ébahis face à Clara. La jeune femme féline est dans le plus simple appareil, totalement nue, ses cheveux d’un bleu obscur détachés qui lui tombent sur ses épaules. Alors qu’elle approche, Elixia se redresse, s’asseyant sur le bord du lit. La fille louve s’apprête à dire quelque chose mais l’index de Clara vient se poser sur ses lèvres, l’empêchant de dire quoi que se soit. La féline vient alors l’enjamber, se plaçant à califourchon sur les cuisses d’Elixia, qui rougit en se retrouvant le visage proche de la poitrine bien galbée de son amie à la peau pâle. Clara redresse le menton de la fille louve puis se penche en avant pour coller ses lèvres aux siennes et l’embrasser tendrement. La fille du vent, démunie et surprise, tremble de gêne et d’excitation. La chaleur, la douceur et l’humidité des baisers de Clara la détendent peu à peu. Elle finit par glisser ses mains dans son dos, parcourant sa peau douce et chaude en l’enlaçant tendrement tout en se laissant aller, rendant le baiser avec un peu plus de fougue. Clara quant à elle vient placer ses mains sur les épaules de son amie, puis la fait s’allonger sur le dos pour la surplomber totalement. Déplaçant ses mains dans la longue chevelure soyeuse d’Elixia, elle fait danser sa langue dans la bouche de cette dernière avant de lui mordiller la lèvre en lui lançant un regard plein de désir. Elle glisse ensuite ses lèvres dans le cou d’Elixia, lui déposant des baisers dans sa nuque qui la font frémir et soupirer pendant qu’elle se cambre sous l’effet des frissons. Alors qu’elle sent que la bouche de Clara remonte vers la sienne, elle caresse timidement le dos de la jeune femme brune. Elle passe ses doigts fins sur sa peau douce, longeant sa colonne vertébrale parfaitement droite jusqu’au creux de ses reins. N’osant pas abaisser sa main tremblante sur une partie du corps plus intime de son amie, elle pose alors ses paumes sur ses flancs, juste au dessus des hanches de la féline qui passe son temps à l’embrasser. Alors qu’Elixia caresse les flancs de Clara, et pendant qu’elle lutte pour garder un peu de souffle, la fille du vent sent un frisson glacial la parcourir. Ses poils s’hérissent, comme si elle avait froid et qu’un courant d’air la parcourait de son échine à ses pieds. Les lèvres de Clara semblent devenir peu à peu dures et glaciales, presque collantes comme elles pourraient l’être au contact d’un glaçon. Alors que ses doigts caressent toujours la peau délicate et chaude de son amie, elle trouve qu’elle devient dure et glissante. Un liquide froid goutte sur ses joues. La jeune Survivors ouvre alors les yeux et voit ceux de Clara avoir des larmes glacées qui coulent jusqu’au bas de son visage. La fille louve repousse d’un violent réflexe la jeune femme et se recule sur le lit. Clara ne semble plus la même. Une grosse cicatrice est formée sur son flanc gauche que la jeune femme touchait jusque là. De la glace semble en sortir pour lui recouvrir le corps dans un bruit de craquellement. Elixia remarque que la glace remonte à la poitrine de Clara et voit alors une entaille se former entre ses seins. Un liquide épais, d’un bordeaux presque violet en coule, recouvrant tout le bas de son corps. La fille louve vient placer une main sur sa bouche pour s’empêcher de hurler face à ce spectacle qui n’en finit pas. Elle cherche une réponse dans les yeux de son amie mais elle ne voit plus que du sang qui coule de ses yeux pour goutter de son menton à ses seins blancs. Un son sourd résonne dans la tête d’Elixia, comme un battement ou le fracas d’un objet qui tombe et qui laisse un écho dans les oreilles. Du sang goutte alors du plafond et atterrit sur le lit, sur elle et partout dans la pièce, laissant les « plocs » incessants de la pluie écarlate résonner dans l’air glacial de la chambre. Au milieu de cette vision d’horreur, la féline dressée face à elle, les yeux plantés dans le regard d’Elixia, formule alors une phrase dans un souffle morbide et froid :*

Clara : Elixia … J’ai froid … Très froid … Pourquoi tu as fait ça ? … Pourquoi tu m’as tuée ?

*Un autre bruit grave et lointain tonne dans la pièce. La fille chat a le corps qui se fissure puis qui se fracasse dans une multitude de petits glaçons bleu ciel et rouge sang, sous le visage décomposé d’Elixia qui les regarde tomber un à un, en entendant un souffle dans la pièce qui répète un mot qui lui glace le sang tellement il semble venir d’outre-tombe. « Meurtrière ». « Meurtrière » entend-elle encore et encore dans un boucan incessant. Un nouveau bruit sourd se fait alors entendre et Elixia sursaute, s’extirpant immédiatement de son cauchemar. La fille louve, le visage trempé, la peau froide et le corps engourdi manque de tomber de la branche sur laquelle elle s’était installée pour dormir. Après quelques secondes pour réaliser qu’elle venait de rêver, elle sent des gouttes d’eau lui tomber sur le corps et entend le bruit du tonnerre juste au dessus d’elle. La fille du vent lève les yeux au ciel et remarque l’orage qui semble déverser sa fureur sur toute la forêt où elle se trouve. Après avoir réarrangé ses cheveux trempés et s’être donné une petite claque pour mieux se réveiller et tenter de sortir les images cauchemardesques de sa tête, elle décide de descendre de son arbre, n’aimant pas l’idée d’être perchée en haut d’une cime alors que les éclairs tombent sur les arbres environnants. Une fois au sol elle entend comme un cri, strident, venant d’au loin juste après un coup de tonnerre. Un bruissement étrange se fait entendre et le ciel se teinte peu à peu de rouge. La lumière écarlate grandit en haut des cimes et le ciel devient chargé de vapeur et de fumée. Un incendie ? En pleine pluie ? L’orage doit vraiment être puissant. Et ce cri ? Etait-ce un rêve ? Non, Elixia se concentre un peu, fermant les yeux pour faire appel à son ouïe surdéveloppée. Après avoir fait abstraction du tonnerre, de la pluie qui tombe sur elle et du vent qui bat les branches des arbres, elle entend le crépitement d’un feu immense qui avance. Elle finit par entendre les pas de trois personnes dans les épines de pain qui flambent en une seule seconde tellement elles sont combustibles. Elixia se charge alors de vent puis court entre les arbres. Se concentrant pour ne pas foncer dans un tronc, elle s’approche peu à peu de l’incendie. Quiconque d’ordinaire irait dans la direction opposée mais cette fois-ci Elixia ressent le besoin irrésistible de s’approcher des gens qui fuient l’incendie. Le feu enfin en vue, elle met peu de temps pour voir les trois silhouettes courir à contre-jour dans les flammes. La fille louve arrive devant eux, leur barrant la route. La silhouette la plus grande saisit un petit arc composite et décoche tout en courant deux flèches, qui filent avec une facilité déconcertante en direction de la tête d’Elixia qui arrive à les balayer d’une bourrasque lancée d’un simple clignement d’œil. Les deux autres silhouettes, un peu plus petites se regroupent, ce qui s’apparente à une jeune fille dégaine une dague blanche de sa taille et saisit la main d’un jeune garçon. Alors qu’elle s’apprête à planter la dague dans le sol, la silhouette la plus grande fait un signe de la main pour lui dire de stoper. Elixia ne devine pas encore bien les visages, mais elle reconnait cette silhouette et sa façon de se mouvoir. Voyant le feu s’approcher à grande allure, Elixia tend les bras et une énorme bourrasque balaye les trois silhouettes pour aller repousser le feu derrière eux dans l’autre sens. Bien qu’elle sait que le vent ne peut pas éteindre un feu pareil, elle tente d’utiliser son don pour en retarder son avancée. Elle crie alors aux trois silhouettes :*

Elixia : Allez vers l’ouest et traversez la rivière, vous serez alors hors de danger !

*Les petites silhouettes semblent attendre une approbation de la plus grande qui finit par leur faire un signe de tête, déclenchant ainsi leur course vers l’ouest.

Au bout de quelques minutes de course, ils finissent par traverser la rivière à pied, bravant le courant sans difficulté. Elixia peut enfin voir sans peine le visage des trois individus, elle reconnait immédiatement son amie d’autrefois, la protectrice Nova, malgré les petites fossettes autour de ses yeux et de ses lèvres qui viennent souligner qu’elle a prit plus de 10 ans depuis la dernière fois qu’Elixia ne l’a vue. La femme protectrice ne semble pas dégager la moindre émotion positive en voyant Elixia qui lui sourit pourtant grandement, totalement ravie de la revoir. Alors que la fille du vent s’approche avec l’intention d’enlacer amicalement Nova, cette dernière refuse l’invitation et s’adresse aux deux plus petites silhouettes :*

Nova : Princesse Sia, prince Haniel, je vous présente Elixia l’éternelle, fille du vent et membre fondatrice de la guilde Survivors. Elixia, je te présente les dignes héritiers du peuple des protecteurs, fille et fils de la princesse Catia.

Elixia (sourit à Nova en rajoutant) : Et d’Iso !

*Nova ne répond que par un regard glacial, sans qu’Elixia ne comprenne pourquoi. Alors que la jeune femme fait l’effort de sourire aux enfants de ses amis, la jeune princesse esquisse une grimace et murmure en serrant les dents:*

Sia : Alors c’est elle … Tss

*Le garçon, jeune de 9 ans, d’étrange d’apparence avec ses cheveux bicolores noirs et blancs et ses yeux différents, l’un totalement blanc et l’autre totalement noir, semble prendre la nouvelle bien plus joyeusement :*

Haniel : Oh ! C’est Tata Elixia !!

Nova : Hmm Tout le monde n’est pas votre Tata, jeune prince …

Haniel (avec un grand sourire) : Mais si ! Tonton Sabris a dit que ses amis Survivors étaient mes tontons et tatas !

Nova : Tss je lui dirai deux trois mots quand nous rentrerons …

*La jeune fille, Sia, ayant des cheveux noirs coupés au carré et portant une espèce de combinaison de combat bleu marine s’avance vers Elixia. Ses yeux bleus clairs, couleur wakfu, rappelle immédiatement ceux d’Alphiris à la fille louve, qui s’efforce de lui sourire, ne voulant pas paraitre froide alors que c’est la première fois qu’elle les rencontre. Mais la jeune princesse ne gâche pas sa salive en palabre et dit directement le fond de sa pensée :*

Sia (d’un ton sec et cassant) : C’est donc toi la « fausse » amie qui a tué notre tante Clara ?

*Le visage d’Elixia se décompose, elle cherche alors comme une aide en regardant Nova, mais elle tire la même mine grave que cette gamine. Elixia souffle, ferme les yeux puis essaye d’expliquer, voulant ménager ses paroles, sachant pertinemment qu’elle s’adresse à une enfant :*

Elixia : Désolée jeune princesse, mais se sont des affaires de grande personne, je ne sais pas qui vous en a parlé mais ça ne vous regarde pas.

Sia : J’aimais bien Clara. Toi, je ne t’aime pas.

*Elixia s’apprête à répondre, beaucoup plus franchement mais Nova intervient à ce moment là, coupant la conversation nette.*

Nova : Princesse Sia, ne trouvez-vous pas que votre jeune frère a le visage noirci de suie ? Ne voulez-vous pas l’aider à se débarbouiller dans la rivière ? Pendant ce temps je vais parler à dame Elixia. Si vous me le permettez.

Sia (qui fait une grimace) : Fait donc cela, Nova, je ne veux pas parler avec ce genre de personne.

*La jeune princesse se détourne, avec arrogance et un profond mépris pour Elixia. Cependant elle prend tendrement la main de son petit frère pour l’accompagner vers la rivière afin de le débarbouiller, laissant Elixia là où elle est, en train de serrer les poings qui la démangent d’exploser la face arrogante de cette gamine puis de la noyer. Nova s’adresse alors à la fille du vent, mais elle semble garder ses distances :*

Nova : Excuse-la je te prie, Clara était son dernier contact avec son « père ». Pour elle, ça comptait beaucoup.

Elixia : Quelle arrogance pour son âge … Catia tolère vraiment ce genre de comportement ?

Nova : La princesse Catia n’aime pas l’arrogance et ne l’encourage en aucun cas chez ses enfants. Mais Sia n’est pas comme ça en réalité, c’est une jeune fille très mature pour son âge. Elle comprend l’enjeux de son « rang », elle prend donc le rôle de l’héritière très au sérieux et c’est pour cela qu’elle ne veut pas sembler vulnérable aux yeux des autres protecteurs.

Elixia : Si tu le dis … Sinon, qu’est ce que vous faites dans cette forêt ? Je ne vois aucun garde pour protéger les enfants. Je ne m’attendais pas à les voir se balader comme ça.

Nova : C’est compliqué à expliquer, mais disons que la princesse désirait bouger en dehors du royaume des protecteurs, alors Catia m’a donné la responsabilité de leur faire découvrir la région car elle ne veut pas qu’ils restent cloitrés toute leur vie contrairement à elle qui y est obligée. Et toi, que fais-tu ici ?

Elixia : Je cherche un gamin, le fils de Gaïa et de Syg.

Nova : Ils ont eut un enfant ?!

Elixia : Oui, et d’après Iso il risquerait d’être très puissant si on ne l’arrête pas le plus vite possible.

Nova : Tss, tu as donc vu ce lâche. Etonnant qu’il ne t’ait pas tué « vu ce que tu as fait ».

*Elixia regarde Nova droit dans les yeux, elle remarque que les pupilles de Nova sont en forme d’amande, ce qui lui donne un air très froid et sévère à la fois. La jeune femme préfère éviter de souligner la deuxième phrase de Nova :*

Elixia : Ses enfants lui manquent tu sais … D’ailleurs, il m’a confié quelque chose pour sa fille.

*Elixia fait sortir l’épée de son mitin, Nova semble serrer les dents, n’ayant semble t’il guère d’affection pour Iso . La fille louve s’approche des enfants, et retente une approche auprès de Sia:*

Elixia : Princesse, voici un cadeau qui vous revient.

Sia (qui regarde Elixia en faisant une grimace) : Je n’accepte rien de la part d’une meurtrière.

Elixia (qui serre les dents, oubliant le vouvoiement) : Ce n’est pas de ma part, mais de celle de ton père.

Haniel (qui regarde l’épée avec un grand sourire) : Oooh ça vient de papa ?! Tu as vue Sia, c’est un cadeau de papa !!

*La jeune princesse semble se forcer à prendre l’épée, mais ses yeux brillent vite en voyant les détails du fourreau et de la garde. Elle dégaine lentement l’épée, un peu grande pour elle pour le moment, alors qu’elle regarde la finesse de la lame et le diamant sur le garde-main, la lame se couvre peu à peu de givre et un léger arc électrique parcourt le tranchant sous les yeux ébahis des enfants. Alors qu’Elixia observe attentivement les pouvoirs de la jeune fille de 11 ans, la princesse fait deux trois moulinets avec son épée, montrant qu’elle est déjà à l’aise avec ce genre d’arme. Après avoir rangé l’épée et attaché le fourreau à sa ceinture, elle prend la petite dague qu’elle possédait puis se tourne vers son frère, lui tendant l’objet en le regardant attentivement dans les yeux :*

Sia : Haniel, si j’ai cette épée je n’ai pas besoin de la dague de maman. Je vais donc te la confier. Mais tu te souviens ce qu’on a dit, ce n’est pas un jouet, d’accord ?

Haniel : Ouah ! Trop génial !!

Sia : Et n’oublies pas, en cas de danger tu plantes la dague dans le sol puis tu dis « salle du trône » et tu arriveras directement chez nous, d’accord ?

Haniel : Oui oui je sais !! Maman me le répète assez souvent !

*Elixia observe la tendresse des deux enfants, se retournant des compliments un moment. Alors qu’Elixia pensait s’éclipser, elle prend la boussole de la Déesse et la regarde. L’aiguille pointe sur Sia, la fille louve souffle un peu et essaye d’expliquer sa mission aux trois protecteurs. Nova semble écouter avec le plus d’attention, comprenant bien l’enjeu et le risque d’avoir un individu comme le fils de Gaïa dans la nature. Mais quand Elixia dit que pour le trouver il faut que la princesse se pique le doigt avec la boussole, la réaction de ses trois interlocuteurs est unanimement négative.*

Sia : Quoi ? Pas question que je laisse une meurtrière pouvoir me retrouver quand elle veut !

Nova : De plus, désolée Elixia mais le village des protecteurs ne doit pas pouvoir être atteignable à cause de cet instrument.

Elixia : C’est pourtant déjà le cas, le wakfu de Catia est déjà enregistré dedans.

Nova : Tss Iso est vraiment un imbécile … Cet instrument pourrait causer la mort des protecteurs !

Haniel : Moi j’aime pas les piqures … Je veux pas !!!

Elixia : Ne t’en fais pas Haniel, je n’ai pas besoin de ton wakfu pour le moment, mais celui de ta sœur.

Sia : D’où tu t’adresses à mon frère sans mon autorisation ? Jamais je n’accepterais de me faire piquer le doigt avec ton truc ! Tu m’entends ?! Jamais !

*Elixia serre les dents, alors qu’une envie de gifler Sia lui prend elle remarque que Nova la fixe du regard, une main posée sur la garde d’une de ses dagues. La protectrice serait donc prête à l’attaquer ? Ne sont-elles pas amies ? Elixia renonce pour le moment et souffle*

Elixia (qui pointe Sia du doigt avec défiance): Comme tu veux ! Je reste avec vous pour le moment, jusqu’à ce que toi, petite, tu changes d’avis !

*Sia râle et Elixia s’éloigne un peu du trio, décidant de faire preuve de patience pour une fois. Après tout, elle ne va tout de même pas tuer l’enfant de ses amis seulement pour faire disparaitre son wakfu ! Sa mission est importante et urgente, mais elle peut bien essayer de persuader une gamine hautaine de penser à autre chose qu’à elle-même.

Les heures passent vite mais les protecteurs ne semblent pas décidés à bouger de là où ils sont. Le jeune prince Haniel semble apprécier les arbres et il passe son temps à jouer les pieds dans l’eau de la rivière, à faire ricocher des cailloux alors qu’un petit courant rend la tâche difficile. Nova l’observe attentivement, Elixia comprend vite que la protectrice est toujours aussi appliquée qu’à l’époque dans ses tâches auprès du trône de son peuple. Il va sans dire que si Catia lui a confié ses deux enfants pour leur permettre de voir le monde, c’est surtout pour son sérieux et sa loyauté sans borne. Elixia, un peu calmée et reposée, remarque que la princesse s’éloigne seule vers un petit lac creusé sous une cascade. La fille louve observe en toute discrétion cette pré-ado qui ressemble beaucoup plus à sa mère qu’à son père. Cette peau légèrement dorée, des traits de visage ronds et des cheveux chocolat. La jeune fille se met alors à marcher sur l’eau après s’être débarrassée des manches de sa tenue et de sa ceinture, n’emportant que son épée qu’elle vient de dégainer. Elixia cherche à voir son aura, une aura tempétueuse, montrant une certaine colère en elle, mais tout de même beaucoup de clarté. La survivors remarque qu’elle utilise de la glace pour réussir à marcher sur l’eau, cette technique lui fait immédiatement penser à Alphiris. Elle a donc hérité de ses pouvoirs ? C’est pour cela qu’elle doit posséder ces yeux, ce regard bleuté et brillant qui peut glacer le plus ardent des cœurs. Une fois au milieu du lac, la jeune Sia se met alors à faire des exercices avec son épée. Elle enchaine des combos, des mouvements très agiles qui ne sont pas sans rappeler ceux que pouvaient faire Nova à l’époque. Non, ce n’est pas à Nova que ça ressemble, c’est plutôt à Clara. Une souplesse extrême dans les mouvements de bras, la rotation des articulations et l’écartement des cuisses semblant être tels ceux d’un chat. La jeune princesse continue très longtemps à travailler ses enchainements, semblant se remémorer de tactiques d’épée qu’elle a apprises auprès de ses précepteurs. Après plus d’une heure à l’observer, Elixia se décide enfin à interpeller la jeune enfant. Se trouvant en haut de la cascade surplombant le petit lac, Elixia crie pour attirer l’attention de Sia qui la regarde immédiatement et qui prend un regard agacé :*

Elixia : Hé princesse ! Tu t’entraines à te battre ? Mais les gardes protecteurs qui t’accompagnent surement en permanence ne sont-ils pas là pour le faire à ta place ?

Sia : « Une bonne princesse est une princesse qui n’a besoin de personne quand le danger est proche ».

Elixia (accompagnant sa phrase d’un sourire en coin): Je vois … De ce que j’ai vue, tu n’es pas « trop » mauvaise. Tu « danses » bien. Mais j’aimerai bien voir ce que ça donne en combat …

Sia (qui tend l’épée vers Elixia, la défiant) : C’est quand tu veux que je te montre le résultat de mon entrainement quotidien !

*Elixia n’espérait pas pareille invitation, elle saute de la cascade, du vent l’entoure dans sa chute et elle se pose sur l’eau, son poids totalement compensé par ses pouvoirs du vent qu’elle maitrise à la perfection. Sia soupire d’arrogance, regardant Elixia avec des yeux glaçant.*

Elixia (qui s’avance) : Quelles règles veux-tu fixer ?

Sia : Aucune ! « Il n’y a pas de règle à la guerre ».

*La jeune fille en position de combat, une posture classique, tenant son épée à deux mains devant elle, pose que l’on prend souvent pour jauger son adversaire. La fille louve, consciente de sa supériorité évidente mais très amusée à l’idée de pouvoir donner une leçon à cette jeune fille, décide tout de même de fixer une règle.*

Elixia : Disons que celle d’entre nous qui tombe à l’eau en première a perdue. Tu as évidemment droit à toutes les techniques et toutes les armes que tu veux. Moi, je n’en aurais pas besoin.

*Elixia sourit, elle est totalement sûre d’elle, même si elle ne connait pas tous les pouvoirs de Sia. Son assurance agace Sia :*

Sia : Te la raconte pas trop, sale tueuse !!!

*Sia s’approche, l’arme à la main et donne un coup dans l’air, cherchant à trancher Elixia qui esquive sans mal d’un petit pas de côté. La jeune protectrice recommence, manquant encore. Agacée de voir Elixia se jouer d’elle ainsi, elle prend l’initiative au niveau de ses pouvoirs, elle tend une main et des pics de glace foncent sur Elixia mais un mur de vent les désintègrent sans la toucher. Comme elle cherche surtout à voir de quoi est capable la fille de ses amis, la survivors veut faire durer, elle donne un coup de pied dans l’eau, poussant une vague vers la jeune fille qui la tranche avec son épée et la fige, la glaçant instantanément. Sia s’appuie sur le glaçon ainsi formé pour sauter et tente d’entailler Elixia par le haut, mais la jeune femme saute en arrière et esquive sans mal. L’épée de son adversaire vient alors frapper l’eau, qui forme une trainée de glace recouverte de pics qui ont pour but de transpercer Elixia qui évite encore en sautant sur le côté. La jeune protectrice, très agacée d’arriver à rien, tend sa main devant elle dans un geste presque imperceptible tellement il est rapide, et un éclair bleu clair vole vers la fille de l’air qui est surprise mais qui parvient à esquiver en se penchant en arrière, flottant en l’air en fléchissant juste les genoux. Profitant du moment de déséquilibre d’Elixia, Sia charge son épée de ses pouvoirs, la rendant totalement glacée et recouverte d’éclairs puis tente de la trancher de nouveau. Utilisant cette fois-ci son pouvoir pour sauter très haut, la fille de l’air rigole avant de voir que Sia se concentre et envoie d’un seul mouvement de main des pics de glace et des éclairs en même temps dans sa direction. Elixia n’ayant pas le choix, elle se protège en s’enveloppant d’un tourbillon de vent avant de se poser délicatement à la surface du lac. Comprenant que son adversaire prend de l’assurance, elle envoie des petites tornades sur l’eau qui foncent vers la jeune princesse qui coure vers elle, esquivant en usant d’une grande vitesse dans ses foulées jusqu’à arriver au corps à corps. Elixia esquive en se penchant et donne un coup de paume dans le ventre de Sia qui recule de plusieurs mètres en glissant sur l’eau. Enervée, la jeune fille prend une pose plus offensive, l’épée tenue à deux mains à l’horizontale à hauteur de ses épaules. Elle se concentre, fermant ses yeux une seconde, puis quand elle les rouvre ils sont chargés de wakfu tout comme le cristal de son épée qui brille intensément. Elixia comprend qu’elle va utiliser une technique plus puissante, elle reste sur ses gardes et elle fait bien. La jeune princesse tend son épée devant elle et disparait. Elixia a le bon réflexe, elle attrape son éventail qui pend à sa ceinture et sans l’ouvrir pare un coup d’épée invisible. Sia réapparait derrière elle, l’épée abaissée. Elle maitrise cette technique à son âge ? Le déplacement instantané qui permettait à l’époque à Alphiris d’abattre ses ennemis en un seul coup d’épée. Sia se retourne et tente de donner un autre coup d’épée mais cette fois-ci Elixia invoque une énorme bourrasque de vent qui la balaye, la faisant voler puis s’écraser dans l’eau. La jeune fille lutte dans le lac, son épée n’est pas très lourde mais dans l’eau elle l’est suffisamment pour l’attirer vers le fond. Galérant avec une seule main de libre, elle regagne tout de même la surface mais tousse et crache en n’arrivant pas à remonter à la surface avec une seule main sortie du lac. Une main vient se tendre vers elle, sans même réfléchir la jeune fille l’attrape et se laisse remonter à la surface, se reposant sur un morceau de glace, totalement trempée.*

Sia (qui crache de l’eau) : Kof kof ! Tu devrais être entièrement gelée ! Ma technique t’a touchée ! Même si c’est une arme ça gèle tout ce que ça touche ! kof !

Elixia (qui montre son éventail) : Cet éventail ne craint pas la glace, au contraire elle le renforce. Mais c’est une très bonne technique pour ton âge. Tu maitrises réellement deux éléments … Ceux d’Alphiris et de ton père …

Sia (qui tousse encore) : Kof kof ! Se ne sont pas les pouvoirs de cette « Alphiris », se sont ceux de ma mère …

Elixia (rigole) : Oui c’est vrai … Mais cette technique a été inventée par Alphiris.

Sia : C’est mon oncle Sabris qui me l’a apprise …

Elixia : C’est vrai que Sabris est très rapide, et sa technique d’éclair gravé est quasiment similaire … Cette technique est redoutable, si je n’avais pas eut cet éventail j’aurais certainement été prise au piège.

*Elixia sourit, regardant Sia plus tendrement alors que cette dernière baisse les yeux, désavouée.*

Sia : J’ai réussie à rien faire … Même avec ma ceinture et mes cristaux d’invocation je ne pense pas que ça aurait changé grand-chose … Tu n’as presque pas utilisé tes pouvoirs … Ca ne m’est jamais arrivé de me faire ridiculiser ainsi …

Elixia : Tu n’as juste pas l’habitude d’affronter des gens comme moi. Vu ta technique d’épée on voit tout de suite que tu es plus habituée à te battre avec des gens au corps à corps, pas des gens avec des pouvoirs élémentaires. Tu as encore pleins de choses à apprendre, jeune princesse.

Sia : Personne au village des protecteurs ne maitrise un élément comme ça …

Elixia (tendant à nouveau sa main vers Sia) : Je peux t’apprendre moi si tu le veux bien.

*Sia regarde Elixia avec un autre air, un regard d’admiration qui ressemble plus à une enfant de son âge que son faux air arrogant qu’elle prend pour se donner de l’assurance. La jeune princesse va saisir sa main mais au dernier moment elle renonce et baisse les yeux, se fermant de nouveau. Se refusant d’accepter l’aide de cette femme responsable de la mort de celle qu’elle considérait comme sa tante, comme sa meilleure préceptrice. Clara était son dernier lien avec son père, elle ne la voyait pas souvent car la présence d’étranger est toujours contrôlée au village des protecteurs, mais ses leçons remplissaient Sia d’un vrai sentiment de progression. Sa main se baisse, puis la jeune fille dit :*

Sia (le visage en direction de l’eau) : Non, je ne peux pas accepter.

Elixia (qui hausse les épaules) : Comme tu voudras …

Sia : Par contre, je veux bien te permettre de continuer ta quête … Tu peux rajouter mon wakfu dans ta boussole …

*Elixia sourit et sort la boussole de la Déesse. Après lui avoir expliqué comment faire, la jeune princesse se pique le doigt et une rune d’éclair-glacé vient s’ajouter à celles qui brillent déjà dans le cadran. Après avoir réinitialisée la boussole, Elixia remarque qu’elle indique désormais en plein dans la forêt. C’est à ce moment là qu’un étrange papillon bleu wakfu vient passer devant son nez. Les deux filles regardent le papillon lumineux s’enfoncer dans les bois. Après que Sia ait ramassée sa ceintures et le reste de ses affaires, elles vont toutes deux dans la direction de ce magnifique et intriguant papillon, qui les attend parfois, leur prouvant ainsi qu’il veut bien être suivis. A force de marcher dans la forêt obscure, elles finissent par retrouver Nova et Haniel qui suivent également un second papillon, tout identique au premier, bleu clair et lumineux comme du wakfu pur. Nova est vraiment sur ses gardes, ses mains posées sur ses dagues et Elixia serre un poing, prête à l’action. Sia tient la main de son petit frère qui lui s’émerveille naïvement face à ces papillons fabuleux. Soudain, une voix, enfantine, se fait entendre. Quelqu’un chantonne, une petite lumière s’approche entre les branches et enfin Elixia distingue l’individu qui s’approche. Petite, des cheveux courts, rouges. Une peau hâlée et des vêtements colorés, bleu wakfu et bleu foncé, avec des détails pourpre et rouge. Elixia reconnait la fille décrite par Iso avant qu’elle l’ait quitté. Les papillons viennent se poser dans sa main alors que la jeune inconnue leur sourit. Elle finie par dire d’une douce voix d’enfant, parlant des papillons :*

??? : Ne sont-ils pas magnifiques ? Avez-vous déjà vu un si beau spectacle ?

Haniel : Noooon j’ai jamais vu quelque chose de si beau !!

Elixia (sur ses gardes) : Moi si, je me souviens d’un magnifique arbre de cristal …

Sia (qui n’aime pas perdre de temps) : Qui es-tu et que nous veux-tu, étrangère ?

???: Mon nom de nous dira rien et ne vous apportera rien, mais vous pouvez m’appeler Hope si cela importe pour vous.

Sia : Bien, Hope, je suis Si-

Hope (qui sourit tout en détâchant à peine son regard de ses papillons) : Je connais déjà vos noms. Cela ne me passionne guère, ce qui m’importe est de savoir ce que vous accepteriez de me céder ? Hihihi

*Comment pourrait-elle déjà connaitre leurs noms ? Cela semble étrange mais tout le monde semble convaincu qu’elle les connait bien, comme si elle pouvait lire dans les pensées ou était extra-lucide. La gamine sourit enfin directement aux 4 compagnons qui sont pour certains un peu déconcertés :*

Nova : Ce que l’on peut te céder ? Que veux-tu dire par là ?

Hope (qui pointe Elixia du doigt) : La fille de l’air sait ce qui m’intéresse … Hihihi

Elixia (qui serre la boussole dans sa main) : Les reliques de la Déesse … Pourtant tu n’en auras aucune.

*Nova regarde Elixia avec attention, remarquant que son amie est sur ses gardes, elle se prépare dans sa tête au combat, plaçant discrètement une main sur l’épaule d’Haniel pour le faire reculer derrière elle. Mais la réaction de Hope semble tout à fait différente de celle de quelqu’un qui veut absolument les objets en question :*

Hope : Ooh ben tant pis c’est dommage … Hihihi … Moi qui avais un peu d’espoir de repartir avec au moins un objet … Et ben tant pis ! Une prochaine fois hihihi !

*Hope lâche les papillons qui volent autour d’elle.*

Elixia : Pourquoi vouloir ces objets ? Ils n’apportent pas toujours ce que l’on espère.

Hope : Hihihi mais je n’espère rien d’eux, moi, contrairement à toi ! Hihihi Je ne suis qu’une humble collectionneuse ! Hihihi

Sia (qui lève un sourcil, d’interrogation, rappelant ainsi la manière de faire de son père) : Tu penses vraiment que les gens te donneront ce que tu veux car tu leurs demandes ?

Hope (qui envoie un clin d’œil à la jeune princesse) : Et vous jeune princesse ? Pensez-vous que tout vous est dû ?

*Sia serre un peu les dents, mais Hope finit par reprendre :*

Hope : Bien évidemment, je me proposais de donner quelque chose en échange ! Hihihi

*Elixia s’apprête à reprendre la parole, mais la main de Sia se lève et l’en empêche, comme si elle était une de ses servantes. Elixia n’apprécie pas du tout et a une folle envie de lui foutre un gifle mais la princesse fait son affaire :*

Sia : Quel aurait été le prix contre une de ces très précieuses reliques ? Elles sont tellement rares que ce n’est pas le genre d’objet que l’on cède pour de l’argent, je pense que tu le sais. Alors qu’aurais tu proposée en échange ?

Hope (ricânante): J’aurai offert bien plus que de l’or hihihi

Haniel (les yeux pleins d’étoiles): Des bonbons ?

Hope (rigolant, amusée par Haniel): Noooon ! Encore plus précieux, petit gourmand ! hihihi

Haniel : Des cadeaux ?

Nova : Prince Haniel, si vous pouviez avoir l’obligeance de …Hum … Vous taire ? 5 minutes ? Merci …

Haniel (légèrement attristé) : D’accord Tata Nova, désolé …

Nova (qui se tape le front): Mais, je ne suis pas ta tante …

Haniel (qui serre Nova dans ses bras) : Siii, tu es ma tata adorée !!!

Hope : Hihihi ! Il est mignon cet enfant, dommage qu’il soit si petit et si inintéressant …. Peut-être qu’avec le temps il deviendra un bon candidat pour les gardiens … qui sait ?! Hihihi Bref, ce que j’aurais offert en échange c’est le « savoir », des connaissances qui vous seraient utiles, surtout à toi jeune Déesse du vent hihihi.

Sia : Des simples informations contre des reliques ?! Quelles informations pourraient valoir tant ?

Hope : Hihihi, sache jeune enfant que les informations sont les clefs de tout ! Elles permettent de gagner des guerres avant même qu’elles n’éclatent, elles permettent de ne pas croire aux apparences, et enfin elles permettent de devenir puissant par rapport à ceux qui ne « savent » rien ! Hihihi Mais je pense que le plus simple est que je vous montre ! hihihi

*Hope bouge un doigt en l’air, un petit « plic » de goutte d’eau se fait entendre puis les 4 compagnons ont un vertige, leur tête tourne puis ils basculent dans une vision d’un coup sans qu’ils aient le temps de s’en apercevoir. Ils voient deux personnes dans une pièce, carrée, une grande salle d’entrainement dont la porte vient de se fermer dans un grand vacarme. Nova et Elixia reconnaissent tout de suite Eli-Sword et Sheen en train de discuter. La fille de l’air a une larme qui coule de son œil, elle se précipite vers Eli-Sword, cherchant à le prendre dans ses bras mais elle le traverse, ce n’est qu’une vision, une illusion dans son esprit. Le son leur parvient, et Elixia peine à en croire ses oreilles. Elle entend la conversation entre Eli-Sword et Clara juste avant qu’ils ne se battent, et Elixia fond en larme de voir son amoureux, l’être qu’elle aime le plus au monde en train de dire qu’il veut tuer Clara pour venger sa sœur décédée. La scène est dure pour Elixia et elle refuse de la croire, criant sur Hope, lui disant que ce qu’elle voit n’est qu’un mensonge, qu’une illusion. Nova, très calme quand à elle, grimace. La fille aux serpents force Haniel à se tourner vers elle, lui cachant ainsi la vue puis lui couvre les oreilles avec ses mains. La jeune guerrière ne veut pas que l’enfant puisse voir le reste de la scène qu’elle devine sans peine. Elle demande à Sia de faire pareil mais la princesse veut voir et entendre pour comprendre ce qui se passe devant elle. Et la scène se poursuit, terrible et incroyablement dure. Le combat entre les deux ombres débute, Sheen esquivant, se démerdant pour se défendre et un Eli-Sword déterminé à tuer. Elixia se bouche les oreilles, tombe à genoux. Elle ferme les yeux en hurlant, refusant à voir la vérité en face, mais la scène se poursuit, avançant vers son dénouement terrible mais accélère de plus en plus. Les griffes de Sheen qui s’enfoncent dans le corps d’Eli-Sword et Elixia qui entre en trombe dans la pièce, qui ne voit que ce passage, cet instant si court que n’importe qui l’aurait prit comme révélateur de sens mais qui vient d’être démonté dans l’esprit de ceux qui assistent à la scène. Sia voit Clara reculer alors qu’Elixia avance puis se téléporter. Elle voit tout, en version très rapide mais elle voit tout : Elixia qui rejoint Clara, la frappe, lui déformant le visage, le sang qui gicle sur le sol, puis Elixia qui tue Clara avec son propre sabre. La vision se termine ici, Elixia est désormais silencieuse, regardant ses larmes couler sur le sol sous les regards choqués de Sia et Nova. Elixia s’adresse alors à Hope :*

Elixia (démunie): Pourquoi me montrer ça ? Pourquoi me montrer ça ??? C’est cruel … Juste cruel … Je ne peux rien changer … Alors pourquoi me montrer quelque chose pour seulement me faire culpabiliser ?

Hope (très calme) : Ce n’est pas pour te faire culpabiliser, mais simplement pour que tu connaisses la vérité ! Ne crois-tu pas mériter la vérité ? Hihihi Si tu avais su, tu n’aurais pas réagis pareillement, c’est comme cela que l’on peut voir l’importance de savoir ! Hihihi !

*Sia fait une grimace en regardant Elixia, au début dégoutée de ce qu’elle a fait puis totalement en empathie pour elle, elle s’adresse à Hope :*

Sia (faisant une grimace) : Tu n’avais aucun droit de lui faire du mal comme ça. Elle ne t’a rien fait qui te permettait de la faire souffrir ainsi !

Hope (niant): Mais JE ne lui ai fait aucun mal ! Elle n’a fait que voir ce qu’ELLE a fait ELLE ! Hihihi

Elixia (froide) : Non. Ce n’était qu’un mensonge. Une illusion. Ce n’était pas la réalité.

*Elixia se relève, totalement crispée et fermée, comme si elle s’était renfermée dans une carapace intérieure. Elle nie tout, se disant que rien ne prouve que se soit la vérité que cette fille ait montrée. Cela pourrait très bien être une version trafiquée pour la faire souffrir.*

Elixia (concentrée): Je ne sais pas qui tu es Hope, mais ne pense pas que tes mensonges auront le moindre effet sur moi.

Hope : Mensonges ? Je ne peux montrer que la vérité ! Ce que tu as vu est ce qui s’est réellement passé ce jour là !

Elixia (qui dévisage la fille aux cheveux rouges avec des yeux pleins de haine) : Cesse de déblatérer tes âneries où je te jure que je te brise en deux.

Hope (qui souffle) : Pff ! Ne me crois pas si tu veux ! Mais j’espère que tu comprends bien que je n’ai pas fait ça contre toi ! Je n’ai aucun intérêt à ce tu sois contre moi. Réfléchis ! Je veux tes reliques et je veux que tu rejoignes mon organisation. Quel serait mon intérêt de te mentir ? Il n’y en a aucun ! Tout ce que je veux c’est te montrer la vérité sur ce qui te tourmente ! Je veux te montrer cette vérité pour pouvoir te mettre en garde.

Elixia (Sur ses gardes): Me mettre en garde sur quoi ? Sur le fait de ne jamais plus te revoir sinon je n’arriverai pas à me retenir de te tuer ?

Hope : Nooon ! Sur Iso ! Je sais qu’il t’a dit de te méfier de moi.

Elixia (qui secoue la tête): Oui et je comprend très bien pourquoi maintenant …

Hope : Non, il t’a menti. Je peux te promettre sur ce que tu veux qu’il t’a menti quand tu es allée le voir ! Il ne veut pas que tu retrouves Hélios. Il veut que tu perdes ton temps, que tu le trouves trop tard pour mourir contre lui !

Sia : Mon père ne ferait jamais ça …

Nova (qui marmonne) : Boh, il est capable du pire …

Sia (qui s’offusque d’entendre Nova): Nova, voyons ! C’est mon père !

Nova (sérieuse, tout en employant un ton ironique): Je sais … Malheureusement même-vous vous n’êtes pas parfaite jeune princesse …

Elixia (réfléchit) : Il m’a donné la boussole, il veut que je réussisse.

Hope : Non ! Il t’a dit de ne suivre aucune des lumières déjà inscrites dedans ! Mais je peux te garantir que si tu suis la lumière pure tu arriveras directement à Hélios. Iso t’a menti, Iso n’a pas confiance en toi et il veut que tu meures !

Sia (agacée): Tu mens ! Mon père ne ment pas à ses amis !

*Sia attrape une petite pierre dans une bourse à sa ceinture, elle la jette en l’air et le petit cailloux brillant se couvre de pics de glace qui prennent peu à peu la forme d’un dragon tout petit, de la taille d’un chat, qui vient se poser sur l’épaule de Sia en attendant ses instructions en poussant un petit cri aigû, prêt à l’attaque. Cette très belle invocation doit être possible grâce au mélange de ses deux wakfus de foudre et de glace. Mais Hope continue comme si de rien n’était, cherchant à donner une leçon de morale à la jeune et tempétueuse princesse :*

Hope : Tu idéalises un peu trop ton père jeune princesse, il est temps pour toi de grandir. Sa meilleure amie et élève est morte le jour où Elixia a tué Clara. Même ton père ne peut pas refouler cette colère ! Bien sûr qu’il a menti. Si vous ne me croyez pas, suivez la lumière pure et vous verrez bien. Si elle conduit directement à Hélios c’est qu’il a bien menti, sinon c’est que moi j’ai menti. Qu’avez-vous à perdre ? Cela ne demandera pas plus d’une journée pour la vérification …

*Elixia est en grand réflexion, à genoux au sol, le doute est grand dans son esprit entre cette nouvelle vision, les rêves qu’elle fait depuis longtemps maintenant et Iso qu’elle avait trouvé bizarre la dernière fois … Tout la fait douter, seule Sia semble sûre de son père :*

Sia (Qui s’excite): Suis-je la seule à savoir que mon père ne tromperait pas ses amis ?

Haniel : Non ! Moi je suis d’accord ! Papa est quelqu’un de bien !

Nova (cherchant à expliquer simplement): Les enfants, vous le connaissez à peine votre père … Il a fait des choses horribles, faire du mal aux gens qu’il aime est ce qu’il a fait le plus souvent, et vous en savez quelque chose …

*Les deux enfants semblent déboussolés désormais. Elixia prend justement sa boussole et l’ouvre et regarde les runes pures. En appuyant sur la première, l’aiguille pointe vers la direction où se trouve le village des protecteurs, en appuyant sur l’autre elle pointe dans une toute autre direction, surement au délà de la forêt. Elixia se dit que si Iso a dit vrai elle verrait Lopa qui pourrait l’aider, sinon cela voudrait dire qu’il a menti et que cette mystérieuse Hope a dit la vérité. Elle veut savoir, sans dire un mot elle se relève et s’apprête à débuter sa route mais Hope l’interpelle :*

Hope : Attends ! J’ai une dernière info à te donner avant que tu partes. Tu dois savoir … « 9 ».

Elixia (dubitative): « 9 » quoi ?

Hope : Juste « 9 ». Retiens juste ça, tu comprendras quand le moment arrivera.

Sia (qui souffle) : C’est n’importe quoi ! Vraiment !

*Elixia s’adresse de dos à Hope :*

Elixia (menaçante): Si tu m’as menti je te retrouverai et je te briserai.

Hope (qui rigole) : Faisons-ça ! Hihihi ! Mais je ne t’ai pas mentie chère demi-Déesse ! En suivant cette rune tu tomberas sur Hélios ! Je cherche juste à t’ouvrir les yeux ! Ne te laisse plus abuser par ce vieil ermite. Hihihi !

Elixia : Nous verrons ça …

*Elixia s’élance à toute allure dans la direction indiquée par la boussole. Sia peste, elle ordonne alors à Nova de la suivre, accompagnant alors tous Elixia sans lui demander son avis. Ils laissent tous derrière eux Hope qui disparait dans l’obscurité en rigolant. C’est ainsi que le nouveau groupe de compagnon continu les recherches, n’ayant aucune idée de sur qui ils vont finir par tomber … Hélios ? Lopa ? Une toute autre personne ? Iso a-t-il menti ? Que signifie vraiment le numéro « 9 » ? Seul l’avenir nous le dira …* [à suivre]


Voilà voilà, je vais essayer de pas trop tarder pour la suite et fin de cet arc (je sais pas si se sera pas en deux parties mais je vais essayer d'en faire qu'une seule autre). A très vite et bonne continuation !

______________________________________________

Même quand le ciel est sombre et le moral au plus bas, le Soleil continue de briller au dessus des nuages et il finira par rejaillir et nous éclairer de sa douce lumière.
Nombres de "passes à 7" réussies:
Jaunes : 13 / 3 : Rouges

Bleus : 11 / 1 : Oranges

avatar
☼ Le Forgeur d'Esprit ☼
☼ Le Forgeur d'Esprit ☼
Age : 22
Messages : 2450
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.quisontmesamis.com/quizz/h1054305

Arc bonus 2 - Partie 3/3

le Mar 15 Mai 2018 - 17:17
Me revoilà après un long moment sans nouvelles pour les histoires ! Voici enfin la fin de ce second arc bonus. J'espère que cette partie saura faire naître les effets voulus en vous. Ce n'est pas aussi parfait que je l'aurais voulu, mais si ça vous plait c'est l'essentiel ... Bonne lecture !

EDIT: Désolé pour le problème de présentation, c'est à cause du mode "justifié" ...

Arc spécial: Le nouveau cycle
3/ Le secret du « 9 »


*Le petit groupe constitué d’Elixia, de Sia, d’Haniel et de Nova marche depuis plusieurs longues heures dans la direction de l’aiguille de la boussole. Durant leurs pauses, Elixia en a profité pour entrainer un peu Sia, lui donnant quelques conseils, notamment pour tenir sur l’eau tout en se battant ou l’invitant à utiliser ses pouvoirs de foudre pour se déplacer plus vite. La jeune princesse semble apprendre vite, et les deux commencent à mieux s’entendre. Sauf sur un point, pourtant crucial : ce qu’elles trouveront au bout du chemin indiqué par la boussole. Sia, convaincue que son père n’a pas menti à Elixia, pense qu’il s’agira de Lopa. Elixia quant à elle doute de plus en plus de la véracité des propos d’Iso, et s’attend à voir Hélios à son arrivée. La volonté d’avoir une réponse à cette simple question les motive à aller de l’avant malgré l’absence de preuve que la route qu’ils suivent est la bonne.

C’est en beau milieu d’un après-midi que le groupe commence à entendre le bruit des vagues. Ils arrivent au bout de la route, bientôt il n’y aura plus de terre mais seulement un grand océan. Alors que Nova propose de suivre une autre direction, pensant qu’il n’y a plus rien que la boussole puisse pointer sur la terre, Elixia fonce tout droit à toute vitesse. La jeune femme sort de la forêt et monte au sommet d’un tremplin de terre qui fait face à l’océan. Alors qu’elle avance, elle se retrouve avec un précipice juste devant elle, le tremplin se finissant en falaise abrupte qui tombe à même les vagues. Elixia regarde l’horizon, un ciel bleu clair d’une brillance extrême à cause d’un soleil brûlant  et une mer plutôt calme, d’un bleu plus profond. Alors qu’Elixia va laisser tomber et que ses compagnons la rejoignent au bord de la limite terrestre du continent, ses yeux se posent sur une forme au milieu même de l’océan. Elle se concentre un peu mais elle le reconnait, une tenue blanche, des cheveux blonds brillants en bataille et une lance à la main. C’est Hélios, debout sur la mer. Les poings de la fille louve se serrent avec ses dents, ses yeux noircissent de haine. Elle marmonne entre ses dents :*

Elixia : Iso tu m’as mentis …

Sia (qui tente d’apaiser Elixia) : Non … Il y a forcément une explication logique …

Nova (qui souffle) : Pff … Désolée princesse mais votre père est un homme, et les hommes sont des menteurs.

Sia (qui se tourne vers Nova) : Non ! Mon père est un grand homme ! Il a combattu les Lames au péril de sa vie, il a sauvé vos vies de nombreuses fois ! Vous ne pouvez pas douter de lui aussi facilement !

*Haniel prend la main de Sia et la jeune princesse se calme alors que le silence s’installe. Elixia bouillonne réellement de plus en plus, le vent frappe son visage remplis d’embrun et ses cheveux volent autour d’elle. Nova regarde tour à tour Hélios et Elixia, le garçon ne semble pas bouger comme si il l’attendait. Ca sent le piège et la fille aux serpents le sait.*

Nova : C’est un piège Elixia, tu le sais n’est ce pas ? Tu auras certainement besoin de moi mais je dois protéger les enfants … Tu comptes faire quoi ? Quel est ton plan ?

Elixia (qui marque un temps avant de répondre, le regard noir) : Mon plan ? … Le tuer, tout simplement !!!

*Elixia s’élance de la falaise, du vent l’entoure et tourne tellement vite autour d’elle que la jeune femme disparait de vue de ses compagnons et apparait l’instant d’après devant Hélios, laissant derrière elle une énorme trainée dans l’eau et un intense bourdonnement aux oreilles de ses amis. Ils la regardent alors, immobiles face à la rapidité de la fille louve qui tient sur ses deux pieds sur l’eau, le corps totalement allégé par ses pouvoirs du vent. Le très jeune garçon blond lui sourit, il tient la lance de son père à une main, plus grande que lui, il entame la discussion.*
Hélios : On dirait que les meurtriers finissent toujours par trouver leur cible … Je te préviens, je me suis beaucoup entrainé durant cette année, je ne m’enfuirai plus face aux survivors.

Elixia (qui tente de se concentrer mais qui bouillonne toujours autant) : Désolée petit mais je compte finir ça rapidement, je dois aller voir un vieil ami après.

*Elixia dégage d’un coup une énorme puissance, son aura de vent l’entourant totalement et soulevant des gouttes dans l’air. Hélios a pour premier réflexe de mettre son bras devant lui, comme pour se protéger, mais ensuite il souffle et se concentre, il débute et a alors besoin de calme. Ayant atteint le calme intérieur, il dégage à son tour son aura, totalement monstrueuse pour un être humain de son âge. Un léger halo doré l’entoure et la mer se déchaîne autour de lui. Si Elixia avait un doute sur le fait qu’il pouvait utiliser l’élément de son père Syg, maintenant le doute est levé, ce garçon est bien un bi-élémentaire. Les deux auras se mélangent et grossissent, formant peu à peu un tourbillon de vent et d’eau qui s’agrandit autour des deux combattants. Ils restent tellement concentrés sur leur combat d’aura qu’ils ne perçoivent même pas que le tourbillon devient si grand qu’il atteint déjà la rive. Avec des vents aussi puissants que ceux d’un ouragan, le petit groupe de protecteurs peine à résister de s’envoler. Ils avancent en direction des arbres, Nova choisit le plus gros qu’elle voit et invoque un grand et long serpent qui vient s’enrouler autour :*
Nova (qui crie pour que les enfants l’entendent dans la tempête) : Attrapez le serpent et venez à l’intérieur de la forêt et vous serez en sécurité !

*Sia agrippe la main de son petit frère, elle attrape la queue du serpent et c’est à ce moment là que tout s’accélère. Le vent devenant brusquement plus puissant, on entend un arbre se craqueler puis s’arracher. La côte est totalement attaquée par la tempête, des pans entiers de rochers s’envolent dans le maelström impressionnant. Soudain les pieds des enfants quitte la terre ferme, Haniel crie, n’ayant plus que la main de sa sœur qui l’empêche de s’envoler.*
Haniel : Aaaaaaah ! Sia ne me lâche pas !!!

*Le pauvre garçon pleure, il est tellement léger qu’il flotte réellement haut dans le ciel. Sia galère à tenir le serpent glissant et son petit frère, elle cherche du regard de l’aide de Nova, mais la protectrice galère aussi à se maintenir au sol, elle s’agrippe à l’arbre.*
Nova : Ne lâche pas ton frère !!! Tiens bon !

*Sia regarde son petit frère, sa main glisse. Elle utilise la glace pour leur coller les mains et pour tenir plus fermement le serpent, mais un tronc arrive à toute vitesse vers son frère, elle lui lance un dernier regard, apeurée, puis le lâche … Elle voit Haniel s’envoler dans le maelström en hurlant, l’arbre lui passe juste à côté. La jeune princesse regarde en direction de Nova, qui semble tout autant désemparée. Sia sait que le moindre débris qui vol pourrait tuer son frère et que la chute est forcément mortelle, sans parler de l’air qui pourrait l’étouffer. Elle pense à sa mère, elle pense à ses amis, son cœur bat fort, très fort, elle regarde Nova qui lui fait non de la tête car elle se doute de ce que la jeune fille va faire. Elle ne pense qu’à la sauver, c’est sa mission, si son frère doit mourir elle doit au moins sauver la princesse, l’héritière de son clan. Nova tend sa main vers Sia, l’invitant à tenter de se hisser grâce au serpent, mais la jeune princesse lâche prise et s’envole à son tour dans le tourbillon. Se laissant porter, gardant ses bras le long de son corps, elle cherche son frère des yeux. Elle finit par le voir à force de tourner et monter dans les airs. Elle voit son petit corps flotter, il remue les bras, il s’affole, il pleure. Haniel se prend une branche dans les côtes, il crache et tousse car il commence à s’étouffer. Sia serre les poings, son frère est en vie, il faut qu’elle le sauve, mais comment ? Pas le temps de réfléchir, un rocher la frôle, lui éraflant la main mais elle l’esquive de peu. Un énorme tronc d’arbre mort fonce sur son frère, elle tend sa main écorchée, un éclair glacé vient heurter l’écorce et l’arbre se brise en plusieurs morceaux, épargnant ainsi le pauvre Haniel. Sia se propulse un peu grâce à la foudre qu’elle utilise pour entourer son corps, elle attrape son frère dans un choc, elle le serre contre sa petite poitrine, il pleure et la serre de toutes ses forces. Sia tente de réfléchir mais elle perd son oxygène, sa tête tourne, ça bourdonne. Il faut faire vite, il ne lui reste plus que quelques secondes si elle ne veut pas qu’ils meurent tous deux étouffés. Elle charge ses pouvoirs un instant dans son corps puis relâche tout vers le centre de la tornade, ce qui la propulse en arrière avec son frère. Ils sortent des vents extrêmes, et entament une chute vertigineuse. Sia ouvre grand les yeux, elle voit l’eau s’approcher à toute vitesse. A cette vitesse la jeune fille comprend bien que ça ne sera pas différent que de chuter contre un sol dur, elle se retourne, pour se placer le dos en direction de l’eau, espérant pouvoir donner une chance de survie à son frère si elle se prend le choc. Elle pleure, prie et serre fort Haniel contre elle. La jeune fille lui dépose un dernier petit baiser sur le front, persuadée qu’elle va mourir. Sur leur trajectoire des petits cristaux de glace volent, comme s’il pleuvait. Le choc inévitable se produit, Sia aperçoit une bulle protectrice blanche avant de perdre connaissance. Elle lâche son frère et commence à couler. Son frère, toujours conscient et sauf, tient sa sœur par la main. Il tente de l’attirer à la surface, mais il galère, il plonge sa tête à plusieurs reprises, bois la tasse car il refuse de lâcher sa grande sœur. Il crache, remonte à chaque fois, tirant la main de Sia hors de l’eau. Il se fatigue, commence à couler et se noyer, mais soudain il remonte à la surface et semble flotter. Il est sur une petite plaque de glace avec sa sœur. Il crache de l’eau, se redresse d’instinct et va positionner sa grand sœur sur le dos qui crache aussi une bonne tasse d’eau salée et tousse. Elle est vivante. Haniel lui saute au cou, la serrant contre lui tout en sanglotant.*

Haniel (qui pleure) : J’ai cru qu’on allait mourir ! J’ai cru que tu étais morte !!

*Sia regarde successivement à droite et à gauche, perdue. Elle ne réalise pas où elle est et elle étreint fort son frère contre sa poitrine. Sa main caresse la tignasse trempée blanche et noire de son petit-frère.*

Sia : T’en fais pas, tout va bien … Je suis là … Je suis là …

*Ils dérivent sur leur petit iceberg de fortune, se serrant tous les deux un long moment.

Durant tout ce temps et en plein milieu du mini ouragan, Elixia et Hélios se font face. Elixia sourit, se décrispant alors enfin, appréciant de voir un adversaire à sa taille au niveau de l’aura. L’aura d’Hélios n’est d’ailleurs pas très maléfique, elle est même plutôt pure, seulement parsemée de colère et de souffrance. Elixia, bien sûre d’elle, demande alors à son adversaire.*

Elixia (sourire aux lèvres) : Tu comptais réellement me battre ? Tu es loin de faire le poids …

*Hélios sort deux galets de sa poche, un bleu et un jaune. Des runes semblent gravées dessus. Le jeune garçon lève le bras en l’air, il lâche alors le galet jaune qui monte au dessus de lui et le galet bleu chute dans l’eau. Un flash de lumière illumine le galet jaune qui force Elixia à se cacher les yeux avec son bras. Quand elle peut à nouveau regarder, elle voit une espèce d’ange se tenir au dessus d’Hélios. L’être a des ailes d’oiseau blanches et un pagne doré sur son corps d’humain qui finit en des jambes plumées d’or et des pieds comme des serres d’aigle. Une tête sort de l’eau, et une espèce de femme remonte à la surface. Sa peau est d’un noir-bleuté étrange, elle brille comme si elle était faite d’écailles et Elixia devine une queue de poisson sous l’eau, c’est une sirène. Hélios sourit à Elixia puis déclame :*

Hélios : Moi, Hélios Sun King, héritier des clans des « enfants du Soleil » et des « Atlantes », prince des éliatropes, serviteur de la Déesse suprême éponyme, fils de la déesse du Soleil Gaïa et du dieu des océans Syg, j’invoque les pouvoirs des cieux et des abysses !!!

*Hélios tend sa lance à la sirène qui la prend. Le jeune garçon invoque ensuite une espèce de rayon dans sa main gauche qui forme alors une épée de lumière qu’il tend à l’ange qui la brandit fièrement dans l’air. Les deux êtres invoqués déclament alors chacun leur tour.*

Angel : Moi, Angel, gardien ces cieux sacrés, promet de servir l’héritier de la Déesse et de l’aider à détruire ses ennemis.

Aby : Moi, Abigail, gardienne des abysses obscurs, promet de servir le prince des éliatropes et d’abattre quiconque se dresserait sur son chemin.

*Les trois fixent alors Elixia avec des yeux conquérants. La jeune femme reste bouche bée face au spectacle. Elle dit seulement :*

Elixia : Vous êtes vraiment une bande d’illuminés …

Hélios : Tu ne crois pas si bien dire …

*Hélios illumine d’un coup, dégageant une puissante lumière qui éblouit Elixia. Les deux invocations foncent vers Elixia, l’un par les airs, l’autre par l’eau. Elixia esquive un coup d’épée de soleil de peu, perdant une mèche de cheveux au passage et elle est obligée de sauter sur le côté alors que la lance remonte de l’eau comme un pic, lui effleurant le mollet jusqu’au sang. La fille de l’air s’énerve alors. Un dragon antique ne lui a pas fait une égratignure et une petite invocation l’entaille au sang ? C’est ridicule. Une espèce de manteau de vent l’entoure et tourbillonne dans un brouhaha monstrueux. Au moment où les invocations vont l’atteindre, Elixia frappe la surface de l’eau et une énorme onde de choc de vent se dégage, creusant la surface de l’eau et propulsant l’ange bien haut. Elle lève les yeux vers Hélios, lui lançant un regard meurtrier, les sourcils froncés et le sourire en coin qui lui creuse une petite fossette qui lui donne un air démoniaque. Mais au moment où elle va bondir, Hélios tend la main et un des jets d’eau propulsés en l’air par l’attaque d’Elixia s’allonge et se transforme en un fluide très lumineux qui l’atteint en plein flanc. La jeune femme est blessée par cette attaque surprise qui la propulse sous la surface. Qu’était-ce donc ? On ne peut pas changer la nature d’un élément normalement ! Ses pouvoirs bi-élémentaires permettraient-ils à Hélios de transformer l’eau en rayon de lumière ? Si c’est cela, il risque d’être plus difficile à battre que prévu. La fille louve regarde son flanc, elle a un peu mal mais ne trouve aucune trace de sang, elle a juste une contusion. Elle crache quelques bulles dans l’eau et s’apprête à remonter vers la surface en nageant mais elle voit quelque chose nager super vite vers elle : Abigail. Elixia se tord en deux pour esquiver la charge de la sirène qui voulait l’empaler avec sa lance. Malheureusement elle coule un peu plus sous le coup du courant dégagé par la sirène. Elixia regarde au dessus d’elle, la lumière du soleil est loin. La sirène se place avec une extrême vitesse en face d’elle, lui barrant la route en rigolant. Elle a donc l’intention de la laisser se noyer ? Ce plan pourrait fonctionner, la réserve d’air d’Elixia arrive bientôt à sa limite. Si elle s’était attendue de tomber dans l’eau elle aurait pu en avoir une plus grande quantité grâce à ses pouvoirs mais là elle n’a que l’air de ses poumons. Cracher l’air sur la sirène parait une mauvaise solution, si elle fait ça elle n’aura plus assez pour remonter. Le temps passe vite, Elixia cherche une solution dans l’immensité des abysses mais ne voit rien, sauf quelques poissons se laissant portés par les courants marins. Soudain une idée vient à la jeune femme, elle ferme ses yeux, se concentre un moment en se laissant aller par les courants. La sirène qui la regarde se dit que la survivors abandonne et se laisse mourir au fond de l’eau. Mais l’impossible se produit. Peu à peu des courants marins viennent se former autour des bras d’Elixia puis grossissent jusqu’à former une espèce de sphère avec Elixia en son centre. Les mains d’Elixia brillent ainsi que son orbe à sa ceinture, elle puise son pouvoir pour dépasser les siens et commander les courants de l’océan plutôt que ceux de l’air. Abigail se met alors à charger ultra vite, la lance devant elle et nageant à toute vitesse grâce à sa queue de dauphin. Mais elle n’arrivera jamais jusqu’à la fille de l’air qui écarte d’un coup les bras, provoquant une énorme onde de choc dans l’océan en désintégrant d’un coup les courants qui l’entouraient. La sirène est envoyée valsée dans les profondeurs, ça ne la tuera pas mais ça dégage le chemin d’Elixia qui serre le poing bien haut devant elle et le charge de wakfu, ce qui la fait remonter vers la surface. Dès qu’elle émerge elle prend une énorme inspiration, se fait flotter sur l’eau mais elle n’a pas le temps de souffler que l’ombre de l’ange la recouvre. Elle esquive un coup d’épée d’un bond, puis ne voulant plus se faire prendre par surprise se lâche totalement, elle tend la main et une énorme bourrasque l’envoie valser. Il n’a pas le temps de se reprendre son équilibre dans l’air que deux grosses lames de vent volent vers lui. Il fuit pour les éviter. Hélios va aider son invocation mais Elixia pousse un  grand cri en invoquant son pouvoir et fait imploser l’ouragan dans lequel ils se trouvent tous. Tous les courants d’air reviennent vers l’intérieur, Hélios peut se protéger avec une bulle d’eau mais Angel se prend tout directement car il était le plus proche de la limite de l’œil du cyclone. L’ange est traversé par des courants de vents si puissants que ses ailes se brisent sur le coup et ses plumes sont arrachées. Il tombe en direction d’Elixia qui n’a qu’à tendre le bras devant elle entouré de vent pour lui transpercer le cœur avec sa main. La fille de l’air fait une expression meurtrière et dégage l’homme oiseau de son bras d’un irrespectueux et puissant coup de pied. Il tombe lourdement sur l’eau et flotte dans une eau rouge sang. La jeune femme pointe ensuite son index remplis de sang en direction d’Hélios et lui lance un nouveau regard plein de détermination, il est le prochain sur sa liste.

Alors que Elixia se bat et que l’ouragan disparaît, Sia s’occupe de son petit frère. Elle forme une meilleure embarcation de fortune pour lui avec sa glace puis marche sur l’eau avec l’intention d’aider Elixia. Alors qu’elle avance doucement, une tête sort de l’eau, la sirène. Cette dernière regarde d’abord Elixia puis la jeune préadolescente. L’invocation sentant un grand pouvoir en elle décide de l’attaquer, elle balance un jet d’eau. Sia le gèle avant qu’il ne l’atteigne en tendant la main, ses yeux chargés de wakfu.*

Sia : Haniel, reste bien sur ton glaçon … Je reviens …

*La fille d’Iso dégaine son épée runique puis prend une position de garde. La sirène et elle se regardent un long moment. Sia serre les dents, sachant bien que si elle plonge elle ne pourra pas faire grand-chose pour l’esquiver. Abigail sourit, sûre d’elle. Sans aucune surprise elle plonge et nage super vite sous l’eau en direction de Sia. Mais la jeune fille, lucide et réactive plonge immédiatement son épée dans l’eau, la surface se recouvre d’une épaisse couche de glace, ce qui lui permet de se protéger des attaques trop rapides car son ennemi sera forcé de briser le socle solide sur lequel elle se trouve. Mais cela n’arrête pas Abigail, des jets d’eaux percent la glace de toute part. Sia utilise sa rapidité pour les esquiver, sautant un peu partout sur la glace. Mais la jeune fille manque d’expérience, et ses déplacements ne sont pas réfléchis, elle finit au bord de la limite de la glace et la sirène surgit derrière elle, bondissant de l’eau. La lame de la lance va s’enfoncer dans le dos de la jeune éliatrope quand un énorme monstre marin bondit et prend la sirène dans sa gueule avant de replonger dans l’eau. Sia a le temps de voir l’apparence du monstre, une espèce de grand serpent marin, qui fait bien 12 mètres de long. Sur ce dernier il y a Nova, elle profite de son passage hors de l’eau pour sauter sur la glace à côté de Sia, laissant son invocation s’occuper de celle d’Hélios.*

Nova : Princesse, il faut toujours être vigilante avec vos arrières !

Sia (qui sourit) : Merci Nova …

Nova (qui rigole un peu) : Ahah, c’est mon rôle chère princesse ! Où se trouve votre frère, le prince ?

*Sia montre du doigt Haniel qui est dans une espèce de glaçon creusé comme une mini embarcation.*

Sia : Occupes toi de lui je te prie, je vais aider Elixia.

Nova : Non att-…

*Nova veut empêcher la princesse d’y aller mais elle n’a pas le temps de tendre la main vers elle qu’elle a déjà disparue dans un flash, filant vers le duo Elixia et Hélios.

Les deux adversaires, la fille de l’air et le fils du soleil et des abysses s’affrontent dans un combat à distance sans merci. Les lames de vent fusent à tout va, ainsi que des jets d’eaux et des rayons de lumière. Aucun des deux n’arrive à rester sur place plus de deux secondes. De nombreuses explosions d’impacts recouvrent la petite partie de l’océan qui les sépare. Alors que le combat commence à durer et à les épuiser tous les deux, Hélios casse le rythme en invoquant un bouclier d’eau qui l’entoure et le protège de plusieurs lames de vent. Il profite du petit temps où il est immobile pour utiliser plus de son pouvoir. Il accompagne le mouvement des gouttes d’eau de son bouclier qui perlent devant lui, elles se mettent à intensément étinceler avant de se propulser avec des trajectoires courbes vers Elixia qui ne pourra pas tout esquiver tellement il y en a. La jeune survivors se prépare mentalement à encaisser le coup, cherchant à minimiser le nombre d’impacts qu’elle subira mais c’est à ce moment là que des éclairs très pâles viennent totalement recouvrir les lasers souples d’Hélios. C’est alors qu’un événement imprévu se produit, tous les lasers gèlent instantanément et tombent en morceaux dans l’océan sous les yeux étonnés d’Elixia et de son adversaire. Ils regardent tous deux sur le côté et voient Sia, tenant son épée d’une main et tendant son autre main devant elle. Ses pouvoirs semblent avoir l’avantage sur ceux d’Hélios, le fait que sa foudre glacée puisse totalement figer l’eau lumineuse du jeune garçon montre que ses pouvoirs bi-élémentaires ont l’avantage sur ceux du fils de Gaïa. Ce dernier fait une petite moue, d’étonnement et dévisage la jeune fille qui le fixe avec un air sévère. Face à cet échec de nature élémentaire, Hélios tente la carte du dialogue, voulant savoir à qui il a affaire.*

Hélios : Qui es-tu toi ?
*Sia répond, avec un naturel déconcertant.*

Sia : Je suis la princesse héritière du peuple des protecteurs, Sia. La fille des héros des survivors, la princesse Catia et le vénérable Iso !

*Quand Hélios entend ces noms, son visage se décompose un petit temps avant que ses yeux deviennent rouge de rage et qu’un sourire satisfait se dessine à ses lèvres. Il murmure de façon tout de même audible, mais d’une manière presque douloureuse.*

Hélios : La fille de ceux qui ont tué ma mère …

*Un silence pesant s’installe ensuite. Elixia prépare son attaque et Sia arbore une petite grimace, elle s’apprête à dire un truc à Hélios, certainement une phrase pour essayer de légitimer l’homicide de ses parents, mais elle n’a pas le temps de formuler un mot. Hélios crie alors tout en déployant une puissance totalement incroyable.*

Hélios : TA MORT SERA MA VENGEANCE ENVERS CES MEURTRIERS !!!

*Hélios utilise tellement de pouvoir que son aura est totalement visible à l’œil nu de n’importe qui. Une masse de wakfu l’entoure, bicolore, bleue et blanche et il s’élève au dessus de la surface de l’eau. Une immense quantité d’eau l’accompagne dans son mouvement, des ailes de wakfu jaune se forment dans son dos et ses yeux étincellent tellement qu’on ne distingue même plus ses pupilles du blanc. Alors qu’il doit être à même pas un mètre au dessus de l’eau, il tend la main et un immense javelot de wakfu pur se propulse vers Sia à une vitesse divine. Elixia reconnait la technique principale de Gaïa, l’Archange, mais Hélios l’a lancé beaucoup plus rapidement et à une hauteur bien moindre que le faisait sa mère. La fille de l’air n’a d’autre choix que d’utiliser le pouvoir de son orbe et se propulser hyper vite vers Sia. Elle arrive in-extremis à attraper par la taille la jeune fille qui ne comprend rien à ce qui se passe. Cependant l’explosion de la lance d’énergie pure est tellement violente que les deux amies sont impactées et propulsées loin sur l’eau. Leurs dégâts sont importants, leurs dos et leurs membres brûlés par le wakfu mais Sia serait morte à coup sûr si cette attaque l’avait touchée. Alors qu’Elixia a tout de même un peu de mal à se relever sur l’eau, elle regarde vers Hélios tout en redressant Sia qui balbutie un « merci ». Hélios semble redevenir totalement normal, essoufflé. Face à une telle puissance, Elixia fait fit de sa douleur et décide d’attaquer de plein fouet. Elle s’élance à nouveau à toute vitesse vers Hélios qui est trop faible pour esquiver et qui se prend un coup de poing chargé de la Survivor en plein ventre. Le jeune garçon est propulsé loin sur l’eau mais ne coule pas. Il crache du sang et se relève devant les yeux étonnés d’Elixa. Alors qu’il tient péniblement son ventre, ayant bien plusieurs côtes cassées, il semble reculer en arborant un sourire malicieux malgré du sang qui lui coule de la bouche. La fille de l’air voulant en terminer au plus vite, arme un second coup et renouvelle son mouvement, c’est alors qu’après un nouveau pas en arrière d’Hélios, il semble disparaitre derrière une espèce de barrière magique invisible. Elixia ne peut alors pas le toucher, elle passe la barrière et s’étonne en se retrouvant les pieds dans le sable et face à une espèce de temple.

Après avoir admiré un petit temps le temple devant lequel elle se trouve, Elixia pénètre à l’intérieur. Elle se retrouve dans une étrange salle circulaire. Deux grands bassins d’eau sont creusés dans le sol, chacun d’un côté de la pièce et le toit est une voute de verre. La fille louve ne remarque pas tout de suite, mais une multitude de runes recouvrent les parties en pierre de l’édifice. Alors qu’elle atteint le milieu de la pièce, entre les deux bassins et devant une petite scène sur lequel se dresse un autel, Elixia sent ses forces faiblir. La jeune femme regarde ses mains, cherchant à voir sa propre aura et cette dernière semble pratiquement disparaître, comme si ce lieu la privait de ses pouvoirs. Un petit rire saccadé d’une quinte de toux résonne dans la voûte, et Hélios parle, se tenant dos contre l’autel, assis sur la scène en se tenant ses blessures.*

Hélios : Ahahah kof kof ahahah ! Alors Survivors, mon temple est-il à ton goût ?  

Elixia (qui grogne un peu) : Grr qu’as-tu fait à mes pouvoirs ? … Peu importe ! Je n’en ai pas besoin pour t’achever !

*La fille de l’air s’avance vers le garçon, très confiante d’elle. Soudain elle se fige car elle sent d’autres présences autour d’elle. Derrière elle, Nova, Haniel et Sia entrent par l’entrée du temple, mais une dernière personne se montre sur la scène, sortant de l’obscurité d’un petit couloir agencé. Elixia est surprise mais reconnait très bien Hope, la fameuse gardienne qu’elle avait rencontrée quelques jours auparavant dans la forêt. Sa présence ici choque Elixia, comment se fait-il qu’elle soit ici ? Elle s’empresse donc de demander, assez hargneusement sous le coup de l’adrénaline et du stresse de la situation.*

Elixia : Que fais-tu là toi ? Ne t’avais-je pas promis de te briserai en deux si tu te mettais sur ma route ?!

Hope  (qui acquiesce en approchant d’Hélios qui n’est pas étonné de la voir) : Si si tu m’as bien dit ça hihihi … Mais ne veux-tu pas écouter ce que j’ai à dire avant ça ? Hihihi

*Elixia souffle légèrement, ses poings fument de wakfu car elle puise plus que d’habitude dans son orbe de la déesse pour concentrer son pouvoir. Totalement agacée, elle ne prend pas la peine de se contenir et s’apprête à s’élancer pour frapper Hélios, voulant l’achever, mais Hope tend sa petite main devant elle et la fille survivors est étrangement propulsée en arrière par une force inconnue. Elle glisse puis s’affale sur le sol. Alors que ses compagnons la rejoignent prudemment en se préparant à attaquer, notamment Nova qui bande son arc. Elixia peine à se relever tellement le choc à été violent mentalement.*

Elixia : Que … ? Par quelle force fais tu ça ?

Hope : Hihihi tu n’as pas à le savoir, juste à m’écouter … Ou plutôt, regarder par ici !

*Elixia redresse la tête, ses cheveux tombent sur son visage et ses yeux manquent de s’exorbiter quand elle voit la prochaine personne qui entre dans la pièce par le couloir qu’a empruntée Hope. Le corps de la fille louve se paralyse de peur. Ce n’est pas possible. Totalement impossible. Elle panique, sa rage et sa peur se mélangent, la faisant avoir des spasmes de haine, la laissant baigner dans l’incompréhension et l’impuissance totale. Mais c’est bien elle. Celle qu’elle a tuée. Celle sur qui elle s’est défoulée jusqu’à lui planter son propre sabre dans le cœur. Clara se tient sur la scène, devant le groupe totalement sous le choc. Cependant, la fille chat semble totalement différente d’avant. Elle a de profondes cicatrices sur le visage, et un de ses yeux est entièrement blanc, pâle comme s’il était aveugle. Sa tenue assez légère laisse apercevoir au niveau de son décolleté un bout de la cicatrice de la lame qui lui a transpercée le cœur, entre ses seins. Une autre profonde cicatrice, un trait blanc et une tâche rousse de brûlure qui couvre son flanc gauche. C’est comme dans les cauchemars d’Elixia, Sheen est là, debout, vivante, couverte des traces de ses blessures mortelles. Alors que le visage d’Elixia se décompose d’autant plus et que sa vue se trouble à cause des larmes qui coulent sur ses joues, Nova quant à elle remarque la petite pierre blanche au milieu du front de son amie ressuscitée. C’est alors la discorde totale dans le groupe :*

Nova (Sur ses gardes): Que- ? Sheen ? Que fais-tu ici ?

Haniel (sourire aux lèvres): Tata clara ? C’est tante clara ?!

Sia (Stressée) : Ce n’est pas possible … Elixia ? Ne l’as-tu pas tué ? Si ? Qu’est ce qui se passe ?

*C’est alors qu’Elixia pousse un hurlement de désespoir et frappe le sol d’un grand coup de poing, le fissurant malgré le fait qu’elle n’utilise pas de wakfu, se blessant au passage.*

Elixia : NOOOON ! C’EST IMPOSSIBLE !!! IMPOSSIBLE !!! TU ES MORTE ! Je t’ai tuée …

*Ses derniers mots sont légèrement étouffés par ses larmes. Elle se relève, déblatérant un discours sans cohérence en agitant les bras de colère.*

Elixia : Tu es morte ! MORTE ! Arrête de me hanter ! Retourne en enfer ! … Réponds ! Dis quelque chose !!!

*L’absence totale de réaction de Clara énerve d’autant plus Elixia qui n’arrive pas à garder son calme et ses capacités de réflexion intactes, mais Nova est quant à elle prête à tirer des flèches sans restriction, flairant le piège de très loin. Mais Hope éclate de rire, se moquant sadiquement d’Elixia et arbore un sourire véritablement horrible pour la fille louve, comme si elle se délectait du fait de la voir totalement brisée.*

Hope : AHAHAH ! Ta tête est encore plus incroyable que je ne l’avais imaginée ! Et pourtant j’ai une grande imagination, crois moi ! Hihihi ! Allez … Je te propose un marché ! La boussole contre toutes les réponses à tes questions …

*Hope tend la main devant elle après avoir essuyée une larme de rire de ses yeux. Elixia bouillonne, totalement, mais elle sent aucune puissance magique en elle. Elle n’a rien, pas une goutte de pouvoir, sa colère est pourtant telle qu’elle aurait fait s’envoler tout le décor autour d’elle. Alors que Nova regarde tour à tour Hope et Elixia, l’expression fermée de cette dernière lui fait pressentir le pire, elle s’insurge par avance.*

Nova : Elixia … Elixia ! Ne fais pas ça. Ne lui donne pas la boussole, c’est ce qu’elle veut depuis le début !

Elixia (marmonnant après avoir baissée les yeux, se sentant vaincue pour la première fois de sa vie) : Qu’est ce qu’on en a à faire de cette foutue boussole …

*La jeune femme fait apparaitre la boussole, la sortant de son collier magique et la jette à deux mètres devant elle, au niveau de la scène. Hope sautille de joie telle une enfant, elle applaudit alors qu’Hélios arbore un grand sourire satisfait.*

Hope : Hihihi Oui ! Oui ! OUI ! Merci !! Hihihi !

Elixia (qui tente de ne pas écouter les rires d’Hope) : Dis-moi ce que je veux savoir …

Hope (qui essuie une nouvelle larme de rire) : Hihi ! Hi … aaah … Te souviens-tu de ce que je t’ai dit la dernière fois qu’on s’est rencontrées ?

Elixia (totalement refermée sur sa douleur intérieure) : Non …

Sia (Peu sûre d’elle) : 9 ? Tu avais dis 9 …

Hope (Prenant une pose taquine): Hihi oui c’est ça … 9 ! Réponds-moi Clara, que représente le chiffre 9 pour toi ?

*Sans bouger ne serait-ce qu’un sourcil, Clara semble répondre sur un ton monotone totalement glaçant.*

Clara : 9 est le nombre de vies que je possède.

Hope (qui éclate de rire) : AHAH oui c’est ça ! Hihihi ! Ton amie ahah … Elle ne t’a jamais dit qu’elle avait 9 vies comme un chat ! Hihihi ! En fait depuis le début … Hihihi Tu as cru que tu t’étais débarrassée d’elle ahah que tu t’étais vengée de ta meilleure amie mais en réalité ELLE N’ETAIT PAS DEFINITIVEMENT MORTE !!! AHAHAH

*Le rire d’Hope résonne vraiment fort dans la pièce. Hélios rit également, toussant un peu de temps en temps. Mais c’est un silence gênant qui pèse du côté du groupe des survivors. Hope continue, se délectant de ce moment.*

Hope : Clara, combien de fois es-tu morte depuis que tu es née ? AHAHAH

Clara : 8 fois.

Hope : Énumères quand ! Que tes anciens compagnons prennent conscience de ce que ça signifie HIHIHI

Clara : Quand ma maison a été détruite et mes parents tués, je suis morte quelques secondes avant de rencontrer Iso. Je suis ensuite morte plusieurs minutes contre des brigands durant ma formation. Puis une fois en tant que Lame. Je suis morte face à Rëine une bonne heure avant que les Survivors n’arrivent dans la zone désolée. Je suis morte une petite seconde face à Gaïa au moment d’activer le portail pour Iso et Catia. Ensuite Iso m’a tué une fois en tant que Démon, quand je l’aidais à se contenir. Finalement, j’ai perdue une vie à cause de la Lame d’Elixia puis je suis morte une autre fois à cause du sort de glace d’Eli-Sword une petite heure après  m’être réveillée.

Hope : AHAHAH ! Combien de vie te reste-il donc ?

Clara : Je suis à ma dernière.

Hope : AHAHAH ! En fait, elle a toujours gardé cet atout dans la poche !! Hihihi !! Elle pensait avoir seulement 7 vies au début, donc elle pensait être arrivée au bout au moment de voir Eli-Sword vouloir la tuer ! Mais en réalité il lui en restait miraculeusement deux vies de secours en poche quand tu l’as massacrée ! AHAHAH ! Et elle a perdue deux vies à cause de toi hihihi ! Tu as dûe la faire tellement souffrir qu’elle a agonisée deux fois dans des douleurs atroces Ahahah !
*Elixia ne réagit plus pendant que les deux femmes parlent et elle finit par tomber à genoux, n’arrivant plus à déterminer aucun de ses sentiments. La boussole n’indiquait donc pas Hélios, mais Clara. Iso n’a donc pas menti, il ne devait pas se douter que sa disciple était aux mains d’Hélios et d’Hope. Mais pourquoi il ne l’a pas dit à Elixia ? Il ne voulait pas prendre le risque qu’elle la tue à nouveau ? La fille louve est totalement déboussolée. Mais Nova et Sia ont une réaction toute autre, comprenant bien qu’il ne reste qu’une seule vie à Clara, elles décident de corps de faire en sorte de la sauver. Nova bande son arc en direction d’Hope et Sia prépare une attaque puissante de foudre, ne semblant pas du tout être affectées par un quelconque affaiblissement de leurs  pouvoirs comme l’est Elixia. Mais alors que les deux protectrices se préparent à attaquer, Hope lève légèrement la main et arrête de rire. Sheen sort ses griffes à sa main droite et vient les placer sous sa propre gorge, comme si le geste d’Hope avait déclenché sa réaction suicidaire.*

Hope : Teuteuteu ! Si l’une de vous deux tente quoi que se soit contre moi, votre amie se tranche elle-même la gorge et cette fois-ci se sera définitivement terminé !

*Haniel vient se cacher derrière Nova, la serrant par la taille contre lui. Sia tremble sous la pression du moment mais Nova est déterminée, elle garde en joue Hope sans la moindre hésitation, s’apprêtant à tirer à tout moment. Hope voyant la défiance dans son regard, dit juste avant qu’elle ne décoche.*

Hope : Hélios !

*Nova décoche sa flèche empoisonnée en direction des yeux d’Hope, mais deux jets d’eaux sortent des bassins de la pièce et viennent former une barrière devant la gardienne pour la protéger. Le mur d’eau s’abaisse tout de suite puis Hope tend la main vers Sia qui est projetée en arrière avant de pouvoir attaquer. Alors que la jeune princesse se redresse un peu pour voir ce qui se passe, elle voit Nova en train de se tenir la tête et de se tordre de douleur.*

Nova : ARGH ! Sors de ma tête !!!

*Haniel est à ses côtés, tentant de prêter secours à sa garde du corps.*

Haniel : Tata Nova ! Qu’est ce qui t’arrive ? Tata !

*Elixia ne pouvant ignorer la douleur de son amie, se relève enfin et défie du regard Hope, elle s’apprête à l’attaquer mais Clara vient se placer devant elle et lui coupe la route. Quand la fille louve croise le regard de son ancienne amie, elle se fige. Hope ricane dans son coin :*

Hope : Gnarck Gnack ! Arriveras-tu à tuer ta meilleure amie une seconde fois ? AHAHAH !

*Elixia sait très bien que non. Sans pouvoir, sans aucune volonté, sans plus une seule raison de tuer son amie vu qu’elle connait la vérité sur elle et sur ce qui s’est réellement passé dans la pièce où son petit-ami est mort, elle n’a pas la force de lever un petit doigt contre Clara qui agit clairement sans aucune volonté propre. Elixia est tellement paralysée qu’elle ne voit même pas un coup de griffe lui entailler le ventre. La survivors recule sous la douleur et se tient le ventre. Un deuxième coup de griffe s’abat sur elle, lui ouvrant une épaule jusqu’au sang. On ne peut entendre que les rires d’Hope et les pleurs d’Haniel dans la pièce. C’est le chaos total pour le petit groupe. Quel était le but du voyage ? Plus personne n’en a plus conscience. Tout ceci ne ressemble qu’au pire des cauchemars imaginables. Après plusieurs autres coups de griffe, Elixia tombe dos à terre. Elle regarde Clara avancer vers elle, avec une démarche anormale, comme si elle boitait. Elle grimace de douleur. Acceptant son sort, acceptant sa mort, se sentant totalement responsable de tout ce qui lui arrive, Elixia pleure en voyant les griffes de Sheen se préparer à la transpercer pour l’achever. Mais alors qu’elle se voit mourir, les griffes de Sheen disparaissent au dernier moment. La fille louve ne comprend pas mais entend Haniel hurler, braillant comme un veau qu’on égorge. La jeune femme fait l’effort de tourner la tête vers lui et elle le voit tendre sa petite main d’enfant devant lui. Des particules de wakfu semblent partir du poing de Clara et aller dans la main d’Haniel, comme s’il absorbait son wakfu à distance. On entend Hope dire au fond de la pièce.*

Hope : Tss, ce gamin peut absorber le wakfu ! Clara, tue-le !

*Clara suivant les ordres qui lui sont donnés, s’approche du jeune Haniel mais c’est alors qu’un puissant dégagement de wakfu se produit au niveau du jeune prince. Une aura totalement maléfique l’entoure, son hurlement devient de plus en plus grave et son œil noir voit peu à peu une rune démoniaque rouge se former à l’intérieur. C’est alors que Clara se tord de douleur dans une posture anormale, ses bras écartés, les yeux noirs et le dos courbé en arrière. La pierre à son front se brise en mille petits éclats. La fille féline tombe lourdement face contre terre, inconsciente. Haniel continue à crier puis se retourne face à Hope qui semble paniquer.*

Hope : Que - un petit gamin comme lui ? Mon pouvoir a été rompu ! Comment ? … Hélios !

*Hope tend la main et Haniel est projeté en arrière mais ne semble pas souffrir. Il se redresse, les cheveux en bataille et se frotte les yeux comme s’il avait rêvé, c’est alors que quand il les ouvre à nouveau un puissant rayon de lumière vole en sa direction. Il a peur, sa sœur crie de désespoir et d’impuissance mais le rayon s’évanouit sur une barrière runique autour du jeune garçon. Personne ne comprend ce qui se passe, Haniel n’a aucunement la force de parer un rayon de lumière  pareil. Son petit médaillon qui était sous son t-shirt brille d’une lumière blanche et flotte en l’air devant lui. Un portail magique semble s’ouvrir à côté de lui et quatre personnes en sortent. Le visage des deux enfants protecteurs s’illuminent quand ils voient la première à sortir du portail, une femme dans une tenue blanche richement décorée d’argent et d’or, arborant un magnifique diadème argenté dont est sertis une perle magique bleue au milieu du front. Haniel se précipite en pleurs immédiatement dans les bras de sa mère qui l’enlace fort contre sa poitrine.*

Catia : Chut, ne t’en fais pas mon chéri, maman est là maintenant … Ca va aller …

*Alors qu’elle caresse l’arrière de la tête de son fils, Catia parcours les lieux des yeux. Elle fusille du regard tour à tour Nova et Elixia puis elle se fixe sur Hope et Hélios. Elle dit alors à la personne à côté d’elle, un homme blond, légèrement barbu, dans une tenue noire et dorée plutôt légère qui dégaine une épée runique avec une grande assurance :*

Catia : Sabris, occupes toi d’eux là-bas je te prie.

Sabris : Yep, tout ce que la princesse désirera.

*Sabris apparait en un flash de lumière derrière Hope et la transperce de sa lame. La gardienne se décompose en une multitude de papillons de wakfu qui volent partout dans la pièce. Hélios quant à lui se redresse péniblement et invoque une épée de lumière, se préparant au combat. Sabris sourit en voyant le jeune garçon tenter de se préparer pour se mesurer à lui, et un rapide combat s’en suit, mais le jeune Hélios ne fait clairement pas le poids. Sabris grave en une seconde un éclair dans le dos du pré-adolescent, qui lui provoque une puissante explosion électrique jusqu’à le paralyser.

Pendant ce temps, les deux autres personnes accompagnant Catia et Sabris, deux gardes protecteurs, viennent au secours de Sia qui leur dit qu’elle va bien. Mais alors que tout le monde pense avoir vaincu les deux ennemis, toutes les runes du temple s’illuminent et une multitude de rayons de lumière viennent vers toutes les personnes dans la pièce. En un seul clignement d’œil, des dômes protecteurs se forment autour de chaque protecteurs ainsi qu’Elixia et Hélios et absorbe chacun des projectiles de wakfu pur. Le diadème de Catia brille beaucoup, comme si elle avait puisée tout le wakfu des attaques des runes. Elle fait un petit mouvement de la main en l’air et tout le temple explose en pleins de débris de roche. Sabris siffle devant les pouvoirs de Catia :*

Sabris : Pfiou, et beh, toujours aussi impressionnante dis donc ! On dirait que tu t’es lâchée sur tes pouvoirs !

*Catia se relève mais garde Haniel contre elle. Sia regarde sa mère en baissant la tête, comme si elle avait peur d’être grondée. Catia pose sa main sur la tête de sa fille puis se tourne vers Nova et se met à la disputer, prenant un ton volontairement cérémoniel pour que la jeune femme comprenne son point de vue en tant qu’amie mais également en tant que supérieure.*
Catia : Vigilante Nova. Quand je vous ai ordonnée en tant que votre Princesse de protéger mes enfants, qu’avez-vous compris dites-moi ? Vous avez réellement compris que je voulais qu’ils se fassent attaquer ? Que leur vie soit en danger ? Que vous restiez les bras dans les poches alors qu’ils risquaient d’être blessés ? Voir pire ?

Nova (qui courbe l’échine) : Je … Princesse Catia … Pardonnez moi … J’ai faillis à ma mission …

Catia (très sévère) : C’est le moins que l’on puisse dire, Nova ! J’attendais beaucoup mieux de ta part ! Tu me déçois, tu me déçois énormément. Nova du clan des protecteurs, en tant que votre dirigeante, je vous dégrade de vos titres de commandante protectrice du trône et vous condamne à effectuer trois ans de patrouilles dans la forêt de notre royaume. En espérant que vous soyez assez à la hauteur pour protéger au moins un arbre.

*Nova baisse la tête, totalement honteuse. Elixia est aidée pour se relever par un des protecteurs qui l’a sommairement soignée, et Catia s’approche d’elle. Alors que la fille louve se force malgré son état mental à sourire à son amie Catia, cette dernière la fusille totalement du regard puis la gifle violemment. Elixia, ne comprenant pas, regarde Catia dans les yeux, cherchant une raison à cela.*

Catia : Quant à toi … Tu n’imagines pas à quel point tu baisses dans mon estime. Mettre en danger des enfants, MES enfants. Pour quoi ? Pour tes quêtes stupides. Pour ta pauvre volonté de reconnaissance. C’est tellement pitoyable de ta part que je te préviens, je te jure que si tu approches de nouveau Sia ou Haniel, je te tuerai personnellement. Tu me comprends Elixia ? Si tes petites habitudes meurtrières et ta soif de puissance te conduisent à nouveau auprès des miens, je te tue et ce même si tu es amie avec leur père. J’espère sincèrement que tu m’as bien comprise, car il n’y aura aucun avertissement, et je n’ai qu’une parole.

Sia (Un peu hésitante): Mais … Maman … Elixia m’a aidé à développer mes pouvoirs ! Elle pourrait me former !

Catia (qui fout une seconde gifle à Elixia) : Qu’est ce que tu as raconté à Sia ?! Tu n’arrives même pas à t’empêcher de détruire tout ce qui bouge et tu te crois capable de donner des leçons à ma fille ? Il est temps pour toi de grandir, tu n’es plus une Survivors. Il n’y a plus de Lames à tuer. Il est temps pour toi de t’intégrer au monde plutôt que de chercher ta gloire personnelle !

*Alors que la mère engueule Elixia, Sabris s’approche en lui tendant la boussole oubliée par Hope. Elle la regarde et Sabris dit également :*

Sabris : Y’avait ça au sol là-bas, ça semble important. Ah, et Clara semble respirer, elle est en vie.

Catia (qui se retourne vers ses gardes) : On emmène le garçon, Clara et la boussole au village. Ouvrez un portail pour cette folle dangereuse pour où elle veut et qu’elle disparaisse définitivement de ma vue !

*Catia désigne Elixia en disant sa phrase. Cette dernière veut rouspéter et discuter avec son ancienne meneuse, mais elle n’arrive à former aucun mot tellement elle est sous le choc de tout ce qui vient de se passer. Même si ses pouvoirs sont bien de retour depuis la destruction du temple, elle est épuisée, physiquement et surtout moralement. Les protecteurs la font passer un portail et la jeune femme se retrouve seule, au milieu d’une forêt, sa volonté totalement brisée … Comment cela a-t-il pu arriver ? Que devrait-elle faire maintenant ? Elle n’en a plus aucune idée …*[A suivre]

Voilà, j'espère que c'était agréable à lire malgré les fautes restantes et la lourdeur des événements. Je pense que j'ai un peu foiré l'effet WTF que je souhaitais faire, m'enfin si ça vous plait c'est l'essentiel ...

La suite se passera au moins 2 ans plus tard. Et oui, encore un saut temporel … Pourquoi ? Car ces arcs ont pour but d’intégrer les nouvelles intrigues et les nouveaux personnages au fur et à mesure. Et oui, ça confirme qu’il y aura bien un autre arc … Après l’arc bonus 1 : Liées et l’arc bonus 2 : Nouveau cycle, vous aurez droit à l’arc bonus 3 : Divergences (à priori).

______________________________________________

Même quand le ciel est sombre et le moral au plus bas, le Soleil continue de briller au dessus des nuages et il finira par rejaillir et nous éclairer de sa douce lumière.
Nombres de "passes à 7" réussies:
Jaunes : 13 / 3 : Rouges

Bleus : 11 / 1 : Oranges

Contenu sponsorisé

Re: Chambre n°9: Iso

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum